Un lien avec Gladio? Évidemment

Bloc-Notes

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

 118

Un lien avec Gladio? Évidemment

Certains de nos lecteurs ont été alertés par les proximités entre l’affaire de la CIA en Italie et certaines réminiscences concernant “les années de plomb” en Italie et l’affaire Gladio.

C’est en effet l’appréciation qui grandit dans de nombreux milieux, depuis que quelques affaires d’espionnage violentes ont éclaté, impliquant les Américains acvec les Italiens, et notamment l’affaire de l’inculpation de 13 personnes de la CIA. La question des réseaux Gladio et de leurs actions dans les affaires terroristes dans les années 1970 (et dans les années 1980-85 en Belgique) ressort à cette occasion.

Deux articles sont à consulter absolument. Ils se recoupent et se complètent puisque du même auteur et utilisant les mêmes données, mais tous les détails sont à suivre pour tenter d’éclairer l’imbroglio: ils sont tous deux de Wayne Madsen, l’un, sur le site OnLine Journal, du 6 juillet, l’autre sur le site Waynemadesenreport, “Diplomatic Cable”, du 4 juillet.

De second, nous donnons le dernier paragraphe, parce qu’il élargit l’investigation à d’autres affaires et d’autres circonstances. Les réseaux secrets américains du temps de la Guerre froide, mis en place pour tenir les démocraties occidentales, sont aujourd’hui plus que jamais actifs.

« In an unexpected and possibly related move, the U.S. Defense Department announced that it was withdrawing a specal forces unit, mostly comprising Navy SEAL personnel, from the Rota Naval Station near Cadiz in southern Spain. The move came after the Pentagon announced it would move much of its Special Operations to southern Europe, particularly Spain, Italy, and Portugal and establish a new Special Operations command at Rota. Some experts on Gladio and the “stay behind networks” have cited the similarity of the March 11, 2004 Madrid train bombings and a Gladio/P-2-connected train bombing in Bologna in August 1974 and the 1978 assassination of Prime Minister Aldo Moro (after he announced he would bring Communists into the government) and the recent assassination of former Lebanese Prime Minister Rafik Hariri after his negotiations with the pro-Syria and pro-Iran Hezbollah. Hariri was reportedly threatened beforehand by White House National Security Council officials in the same way Henry Kissinger threatened Moro in 1974 while the Christian Democratic leader was Foreign Minister. The United States blamed the Italian Red Brigades for Moro's killing in the same manner it blamed Syria for Hariri's assassination. And in another link to the present day, Senator Henry ‘Scoop’ Jackson (D-WA) also threatened Moro in 1976 for negotiating with the Communists. This was at the same time both Richard Perle and another arch-neo, Frank Gaffney, worked on Jackson's Senate staff. »


Mis en ligne le 7 juillet 2005 à 13H40

Donations

Nous avons récolté 612 € sur 3000 €

faites un don