The House of Cards d’Hillary

Brèves de crise

   Forum

Il y a 2 commentaires associés à cet article. Vous pouvez les consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

The House of Cards d’Hillary

On sait que Francis “Frank” Underwood, héros ambiguë de la série The House of Cards, devient, dans le récit, président des États-Unis après une carrière où on le voit, notamment, assassiner une personne gênante (une journaliste). D’une certaine façon, on pourrait penser qu’Hillary Clinton a pris la bonne voie, si Assange suggère vrai. Le fondateur de WikiLeaks et locataire pour l’instant perpétuel de l’ambassade d’Equateur à Londres a donné une interview télévisée à un réseau TV néerlandais, Neuwsuur. Il y affirme que la source qui a transféré le fonds d’une vingtaine de milliers d’e-mails du Democratic National Committee (DNC) à WikiLeaks ne se situe nullement en Russie, comme il a été aussitôt affirmé, mais à Washington même, dans le chef d’un membre de l’équipe du DNC, Seth Rich.

Là-dessus, l’on sait que Seth Rich a été assassiné le 8 juillet dans une rue de Washington D.C., alors que, dit-on, il se rendait à une audition du FBI, et dans des conditions telles que l’acte n’est justifié par aucun mobile classique (vol, par exemple, comme vous et moi) puisque rien de ce que portait Rich n’a été dérobé. Assange laisse filer l’hypothèse, évoquée d’une manière extrêmement assurée, que Rich aurait pu été exécuté sur ordre de la capo di tutti capi, la future POTUS, qui aurait ainsi prouvé qu’elle peut faire au moins aussi bien qu’Underwood et bien mieux que la plupart de ses collègues masculins. (Cela, d’autant plus que le bruit court que “capo”, employé dans ce sens, n’a nul besoin de féminin et désigne aussi bien un homme qu’une femme, – ainsi sommes-nous rassuré sur sa main ; on y croit d’ailleurs, à cette main de fer, puisque sont exercées les pressions qu’il faut sur l’Équateur pour qu’il soit mis fin au scandaleux asile politique dont bénéficie, tous frais payé, cet Assange de WikiLeaks.)

Il faut tout de même mesurer notre analogie et noter qu’Hillary est tout de même de plusieurs pointure au-dessus d’Underwood ; le placard des Clinton est en effet d’ores et déjà encombré de nombreux cadavres, tous plus exquis les uns que les autres. Par conséquent, elle fera une POTUS convenable, selon les vœux du président-poire, – “We Came, We Saw, He Died”, – et on lira le compte-rendu de TheDuran.com le 10 août sans émotion particulière, espérant que la presse-Système ne perdra ni son temps ni son espace publicitaire avec des vétilles de la sorte.

« Julian Assange just dropped a bombshell. While on the Dutch television program Nieuwsuur, Assange seemed to suggest (very explicitly), that Seth Rich was the source for the Wikileaks DNC email cache leak that Hillary Clinton was quick to blame Russia for. Seth Rich was killed shortly after the DNC email scandal. Was Rich murdered for this leak that may have cost Hillary the Presidency of the United States?

» Via the Dutch television program Nieuwsuur…

» Julian Assange: “Whistleblowers go to significant efforts to get us material and often very significant risks. As a 27 year-old, works for the DNC, was shot in the back, murdered just a few weeks ago for unknown reasons as he was walking down the street in Washington.”

» Reporter: “That was just a robbery, I believe. Wasn’t it?”

» Julian Assange: “No. There’s no finding. So… I’m suggesting that our sources take risks.”

» Some background on Seth Rich and his sudden death after the DNC email hack (via Gateway Pundit) … On July 8, 2016, 27 year-old Democratic staffer Seth Conrad Rich was murdered in Washington DC. The killer or killers took nothing from their victim, leaving behind his wallet, watch and phone. Shortly after the killing, Redditors and social media users were pursuing a “lead” saying that Rich was en route to the FBI the morning of his murder, apparently intending to speak to special agents about an “ongoing court case” possibly involving the Clinton family. Seth Rich’s father Joel told reporters, “If it was a robbery — it failed because he still has his watch, he still has his money — he still has his credit cards, still had his phone so it was a wasted effort except we lost a life.” »

 

Mis en ligne le 10 août 2016 à 09H34

Donations

Nous avons récolté 1618 € sur 3000 €

faites un don