Sur le vif : “D.C.-la-folle” et les élections des autres

Brèves de crise

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

 32

Sur le vif : “D.C.-la-folle” et les élections des autres

Hier 17 février 2018 en soirée sur FoxNews, la présentatrice Laura Ingraham recevait dans son émission Ingraham Angle son vieil ami James Woolsey, qui fut directeur de la CIA pendant un an, en 1993-1994 et qui a vécu depuis sur la rente d’une bonne réputation de neocon-mainstream (neocon, habituellement extrémiste pour nous, étant mainstream dans le sens de “modéré-bienpensant” à Washington D.C.). Les deux parlent de ces “fucking Russians” qui interfèrent “dans nos élections”. (Quoique Ingraham a l’air de plutôt tenir aux Chinois, mais passons puisque là n’est pas notre sujet...)

La séquence sur vidéo, reprise et présentée sur TheDuran.com, dure 05’ 08”. Elle est faite essentiellement de la description technique des turpitudes russes (soviétiques) et accessoirement chinoises, surtout à partir de souvenirs historiques de la Guerre Froide de Woolsey... Mais le passage qui nous intéresse, qui est la fin de la séquence et de l’interview, tout cela salué d’un énorme éclat de rire collectif, commence à 04’ 40” et se transcrit comme suit...

Ingraham : « ... Au fait, avons-nous jamais nous-mêmes interférés dans les élections d’autres pays ? »

Woolsey : « Oh probablement... Mais c’était pour le bien du système et pour éviter que ces pays tombent sous la coupe des communistes... Par exemple, en Europe, dans les années 1946-1949, en Grèce, en Italie... »

Ingraham : « Mais nous ne faisons plus ça aujourd’hui, n’est-ce pas, nous n’interférons pas dans les élections d’autres pays ? »

Woolsey : « ... Eh bien, eh bien... Miam, miam, miam... »

[Devant la mimique complice et ironique de Woolsey, éclat de rire général d’Ingraham mais aussi, hors image, répercuté comme venant des techniciens, cameramen et autres personnes de service pour l’émission... Woolsey reprenant, toujours avec la même mine du type qui se pince pour ne pas rire avec les amis...]

Woolsey : « ... Seulement pour les très bonnes causes... Seulement pour les très-très bonnes causes et dans l’intérêt de la démocratie... »

• ... Pour compléter votre dossier sur le cas, voyez la gueule du conseiller de Trump, le général McMaster, à la conférence Wehrkunde sur la sécurité (à Munich avant-hier et hier), aboyant ses réponses à des délégués russes qui l'interrogent sur la cyber-sécurité : « Je suis surpris de voir ici des experts russes de la cyber-sécurité alors que vous êtes tous si occupés à nous attaquer ! »

 

Mis en ligne le 18 février 2018 à 12H53

Donations

Nous avons récolté 454 € sur 3000 €

faites un don