Sot d’homme go more...

Ouverture libre

   Forum

Il y a 10 commentaires associés à cet article. Vous pouvez les consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 153

Sot d’homme go more...

Dans son blog Jean Luc Mélenchon estime qu’un couple de lesbiennes doit avoir le droit de recourir à la procréation médicale assistée (PMA). Cela aura pour conséquence que l’enfant naissant dans ce couple sera privé de contact permanent avec un homme réel, un homme de chair, voire même cet homme imaginaire qui ne flottera plus dans la subconscience grise de ces deux marâtres jouant à la Mère Plurielle.

Il pense donc qu’il est normal, acceptable, bonifiant même, qu’un enfant, garçon ou fille (dieu merci les sexes existent encore malgré la meute énervée des genrés) puisse grandir, être éduqué, aimé, par deux femmes-mères à l’exclusion de père. Cette conviction hélas est répandue chez beaucoup. On aurait pu cependant espérer que la faiblesse de l’argumentation déjà relevée par maints psychologues, psychanalystes et autres pédiatres non estampillés par le lobby, aurait fait réfléchir le tribun au verbe tonitruant. Il n’en fut rien. Sans vociférer, c’est discrètement, dans son blog, qu’il vend la mèche.

Il est désolant pour quelqu’un qui possède encore un sentiment anthropologique sain, couplé à un sentiment philosophique et politique sain également, de voir un homme cultivé en son âme et son esprit, aguerri en matière politique, proposer une telle folie. Il a seulement le mérite de la dire publiquement. Il n’est pas comme ce faux cul de Hollande qui se garda bien dans sa campagne de 2012 de trop aborder un certain sujet afin de mieux le faire advenir dans la loi, le fameux mariage pour tous, pudendum quasiment religieux à l’usage des vierges du palais Bourbon. Tout homme normal en 2013 appelait ça mariage homosexuel. Mais cette honnêteté qui l’honore le dessert en même temps, et sans doute plus loin qu’il ne l’imagine. Celui qui écrit ces lignes, comme des milliers d’autres, pour cette simple raison de PMA lesbophile, ne voteront pas pour lui, chose dommageable pour la nation car dans la course à l’Elysée il était bien le seul prétendant un peu intelligent et avec suffisamment de caractère pour la remettre sur le bon chemin. Du moins, sur un moins mauvais que celui suivi depuis Mitterrand.

Jaurès, qu’il cite souvent dans ses discours et que parfois même il imite, avait une femme chrétienne qu’il respectait. Des crétins obtus, de pauvres gauchistes au cerveau lavé, le lui ont reproché. Mélenchon a eu aussi une mère chrétienne sensible à la misère des hommes. Sensible parce que chrétienne. Dans une émission il a dit qu’elle était à l’origine de son engagement et de sa compassion pour les pauvres et les déshérités. Dommage que ce sentiment généreux ne s’exerce pas pour ceux qui sans avoir fait partie des pauvres, l’ont pourtant été dans leur âme, privés qu’ils furent de père par un féminisme d’élite, sûr de lui-même et dominateur. Dommage aussi pour ceux qui, par l’engagement lesbian friendly du natif de Tanger, seront condamnés à ne pas en avoir si jamais il arrive au pouvoir.

Contrairement toujours à Jaurès qui défendait l’idée que les hommes ont une perception juste du monde sensible (son magnifique sujet de thèse qui reléguait Kant aux oubliettes et donnait du matérialisme dialectique une vision bien plus fine que beaucoup de ses thuriféraires), il est à regretter que sa perception ne s’étende pas jusqu’à ce monde où l’auteur de ces lignes et des millions d’enfants ont vécu, et où des millions de pères ont souffert.

J’ajoute, prenant en cela la défense d’une nécessaire hypocrisie dans les joutes politiques, qu’il aurait pu s’abstenir de prendre position pour la PMA en faveur des lesbiennes. Cela n’aurait en rien diminué la pertinence de l’ensemble de son projet politique et économique même lorsque, habité d’une obsession tragique due certainement à ses ancêtres franc-maçons, il se croit obligé de faire sans cesse référence à l’humanisme dit des Lumières. Ce faisant, il s’aliène ceux qui le contestent (catholiques de gauche, souverainistes divers, royalistes tristes) et ne touchent pas ceux qui comme lui l’ont déjà adopté. Maladresse? Légèreté? Goût de la provocation? On se perd en conjectures. Une chose toutefois est sûre, toutes ces voix perdues feront peut-être la différence d’avec la Pen et le Fillon. Tant mieux pour eux, tant pis pour lui.

Enfin, sur la pente savonnée où les lobbies l’ont placé, il est clair qu’il ne pourra pas refuser le même "droit à avoir des enfants" à la figure inverse du lesbianisme que seront "deux hommes qui s’aiment" à l’exclusion de toute femme. Comment feront-ils eux pour avoir des enfants sinon par la gestation pour autrui, la GPA que soi-disant il condamne dans le même billet ? Osera-t-il leur dire qu’ils n’ont pas le "droit", en tant qu’être humains dignes de tous les droits, d’avoir de charmants bambins? On peut être sûr que non car Mélenchon aime les Hommes et leur Déclaration des droits et confond sans doute le droit à l’enfant avec le droit des enfants. Arrivé au pouvoir, s’il y arrive, il cèdera car il n’obéira pas qu’au lobby français mais au lobby mondial LGBT qui compte parmi ses membres les plus douteux, ses supporters les plus dangereux, l’inquiétant Soros à figure de caïman.

J’invite donc notre tribun qui caracole dans les sondages à réfléchir calmement à tous ça si toutefois biens sûr cela ne heurte pas trop son architecture mentale, sa passion "égalitaire" et finalement son dogme. Dogme plus étrange encore que celui de l’immaculée conception de Marie si on y songe. Car une chose est sûre, cette divine intervention n’aurait pu avoir lieu dans le corps de l’humble Joseph. A moins que dans cette Syrie mise à feu et à sang par les takfiris, ne renaisse enfin de ses cendres celle dont tous les pervers regrettent la disparition et espèrent la résurgence : la brûlante Sodome et Gomorrhe et ses enfantements.

Marc Gébelin

Donations

Nous avons récolté 572 € sur 3000 €

faites un don