Si vous achetez des S-400, pas de JSF !

Brèves de crise

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 16

Si vous achetez des S-400, pas de JSF !

Les américanistes, – genre-espèce à part de la postmodernité dans l’édification d’un monde où la règle est celle du règne de la quantité et de la force, – attaquent de tout leur poids de quincaillerie, de faux-dollars et d’hégémonie furieuse ceux qui, dans le bloc-BAO, ou en marge, se permettent d’outrepasser les consignes. Particulièrement visés, les Turcs d’Erdogan, que le Pentagone veut absolument continuer à contrôler. Pour le camp américaniste, le crime de lèse-majesté du Turc (comme certains autres, tels l’Irak) est dans l’acte d’acheter de l’armement russe, et surtout les systèmes de défense sol-air S-400.

La situation est particulièrement confuse et les Turcs sont soumis à des pressions extrêmement puissantes. Un porte-parole du ministère des affaires étrangères a dit que des négociations sont en cours pour l’achat de systèmes US Patriot, mais aussi avec le consortium européen (franco-italien) Eurosam, pour un missile de la même capacité. Il semble qu’il ne s’agisse pas d’un substitut pour les S-400, mais bien d’un système de défense en plus, où l’on distinguerait la volonté turque d’apaiser leurs grands frères USA-OTAN... A ce propos, en effet, le même porte-parole (turc) admet que les S-400 ne sont pas compatibles avec les systèmes de l’OTAN, mais que “l’objectif est de développer un système compatible (?) avec l’OTAN”. (Voir ce que pensent les Russes de cet étrange projet...)

Surtout, il y a cette nouvelle, qui semble bien marquer le grand cas qu’en font les USA en détachant le contrat S-400 de tous les autres pour réduire leur demande à un ultimatum brutal qui dit quasiment : pas de S-400, point final. C’est le site grec Ekathimerini qui rapporte la nouvelle, à partir du quotidien turc Hurriyet, et il s’agit bien d’un ultimatum qui est notablement remarquable puisqu’il s’appuie sur un refus de vente : si la Turquie achète effectivement le S-400, les USA refuseront de leur livrer les F-35 (surnommés JSF) commandés par la Turquie. (L’affaire avait déjà été évoquée, mais nullement sous la forme d’un ultimatum politique.)

Les Turcs semblent ignorer la chance qui leur est ainsi offerte d’échapper au JSF, les pilotes militaires turcs étant corrompus-américanisés depuis longtemps, avec l’habitude de croire tout ce qui leur est dit concernant les capacités de la technologie US. La nouvelle de Ekathimerini est ci-après :

« Washington a lancé un ultimatum à Ankara en ce qui concerne la décision de ce dernier d'acheter des missiles surface-air russes S-400 d'une valeur de 2,5 milliards de dollars, selon le journal turc Hurriyet. Si Ankara effectue l’achat, il ne recevra pas de chasseurs furtifs F-35 de la 5ème génération en provenance des Etats-Unis, selon le journal turc.

» Le même rapport fait référence à un nouvel accord entre la Turquie et les Etats-Unis pour l'achat de systèmes antiaériens Patriot. Le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Hami Aksoy, est cité comme disant que les “discussions” sur les systèmes Patriot se poursuivaient. Le rapport ajoute que la Turquie envisage aussi l’achat de systèmes de défense aérienne du consortium franco-italien Eurosam.

» Le porte-parole du ministère admet que le système acheté en Russie n'est pas compatible avec les systèmes de l'OTAN, mais que l'objectif de la Turquie est de développer un système compatible avec l'OTAN. »

 

Mis en ligne le 28 mars 2018 à 15h52

Donations

Nous avons récolté 493 € sur 3000 €

faites un don