Précisions pour des lecteurs nerveux

Bloc-Notes

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

Précisions pour des lecteurs nerveux

Il y a l’un ou l’autre lecteur(s) pour s’inquiéter du crédit qu’on peut accorder à ce que nous nommons “nos sources internes” (employées essentiellement dans notre “Bloc-Notes”), et d’où viennent-elles, et qu’est-ce donc que tout cela… Voici quelques explications.

• Le terme “source interne” veut dire ce qu’il veut dire : “source” qui nous est propre, qui vient de nos structures. Cela ne veut dire ni “source exclusive”, ni “source personnelle” dans le sens d’être personnalisée, etc. C’est une source qui nous vient de canaux internes qui sont notre cuisine personnelle (professionnelle). Cela signifie qu’on peut éventuellement retrouver telle ou telle partie du texte ailleurs, qu’il n’y a aucune exclusivité ni aucune restriction à notre seule entité dedefensa.org. Voilà pour la définition.

• Nous nommons ces sources “sources internes” pour des raisons qui nous sont propres, qui font partie des obligations journalistiques telles que nous les percevons. Pour le reste, puisque nous les publions nous assumons le contenu de ces sources et les lecteurs doivent les prendre comme telles : des “sources internes” assumées et prises en compte par dedefensa.orgperiod… Si, après publication et compte tenu d’autres informations nous découvrons qu’il y a eu erreur, nous le disons ; cela vaut pour nos propres textes également. Pour nous, c’est l’essentiel et c’est la seule explication que nous ayons à donner. Certains lecteurs devraient perdre l’habitude de trouver dans ce qui est publié quelque chose qui ressemble à la vérité révélée sur laquelle eux-mêmes ont quasiment un droit de regard. Aujourd’hui, la “vérité révélée” en matière d’information est une plaisanterie pour attardé mental. Pour l’information, aujourd’hui encore, un conseil : mieux vaut l’esprit critique que l’esprit formaliste. Quant à dedefensa.org, la “vérité révélée” n’est pas son domaine d’action ni de prédilection.

• Les lecteurs doivent-ils pendre en compte ces “sources internes”? Ils en font ce qu’il leur plaît — y croire ou non, les tenir pour sérieuses ou pas — de la même façon qu’ils agissent pour dedefensa.org. Croient-ils ou non ce qu’écrit dedefensa.org? Nous prennent-ils ou pas au sérieux? C’est leur affaire.

• Cela les rassurerait-il de savoir que telle “source interne” vient de telle ou telle personnalité, telle ou telle agence, tel ou tel organisme? Cela les a-t-il rassurés de savoir que les informations sur les ADM de Saddam venaient de la Maison-Blanche ou de Colin Powell? «Citez vos sources», recommande un lecteur ; quelles sources? Rumsfeld ? «You bet it», comme il dit ; permettez-nous d’ajouter que nous en avons assez de jouer avec ces clowns, fussent-ils ministres ou présidents. Nous citons ce qu’il nous plaît de citer, après les vérifications qui s’imposent par rapport à nos propres normes, quand elles s’imposent ; parfois (le plus souvent, d’ailleurs), nous citons nos sources pour dire : “Vous voyez, ce que dit ce ministre, c’est du vent !”, et ainsi de suite. Quant à vous autres chers lecteurs, jugez donc dedefensa.org sur le long terme, s’il vous plaît, à propos de la validité de l’information et de l’analyse, par rapport aux “sources citées” et aux ministres. Chiche?

• Bref, nous sommes dans une époque de complète relativité de l’information et l’affirmation d’une chose par une agence officielle ou par un gouvernement n’a pas plus de crédit que l’affirmation par une “source interne”, — et, selon notre point de vue, elle en a encore moins. dedefensa.org assume ses choix mais protège ses sources. Les lecteurs font leur choix : les méthodes de dedefensa.org ne leur plaisent pas? dedefensa.org écrit n’importe quoi? Ils ont le choix d’aller ailleurs.

Nul agacement, nulle rancœur dans ces propos. Simplement, le ton parfois employé à notre égard (“Expliquez-vous?!”, écrit un lecteur) ressemble un peu trop à celui d’un procureur. A tel lecteur théorique qui montrerait une telle grogne : cher lecteur, si cela ne vous plaît pas bon vent. (Allez voir FoxNews, ils n’arrêtent pas de “citer leurs sources”.)


Mis en ligne le 4 octobre 2006 à 12H39

Donations

Nous avons récolté 1328 € sur 3000 €

faites un don