Poutine pris la main dans les spaghettis

Brèves de crise

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

 35

Poutine pris la main dans les spaghettis

Samantha Power fut la représentante des États-Unis du président Obama aux Nations-Unies. Une des plus connues parmi les harpies d’Hillary, elle avait le sang notablement chaud et le garde en cet état. On lui doit quelques initiatives fameuses, comme une attaque physique à main non-armée contre l’ambassadeur de Russie en pleine session du Conseil de Sécurité et une liste sans fin d’imprécations de type cruise missiles contre “le boucher Assad” et autres cibles du genre. « Samantha fait du bon boulot », avait confié alors et in illo tempore le ministre des affaires étrangères Fabius à ses conseillers djihadistes.

Samantha n’en a donc pas fini. Elle a découvert que les résultats flatteurs des populistes en Italie sont dus à l’action de Poutine, spécialiste des spaghettis. Le porte-parole du Kremlin a répondu officieusement et admirativement : « Si non è vero, è ben trovato ». On peut trouver un supplément d’information dans un texte de RT qui, scandale inouï, circule encore librement … Repris notamment par ZeroHedge.com, il a ainsi le fumet de l’authentique FakeNews :

« If there is a European election, and the anti-establishment parties score a stunning victory (as just happened in Italy, and a few months prior, in Austria), who're you gonna blame ? Vladimir Putin (of course) !

» That's what Samantha Power, one of the top diplomats in the Obama administration, did when she shared an article by Spain's El Pais newspaper about how Russia predetermined the outcome of Sunday's election by spinning an immigration discourse in Italy: "Italy’s joins long list of elections influenced by Russia. Sputnik will do what Sputnik does. The question is: what are our democracies going to do about it? Will voters repudiate candidates who seek to benefit from Russian interference ? » .... et bla-bla-bla-viva-italia

A noter qu’un tweeter-sprinter se présentant comme Jonathon Davies @JonD99 avait posté son sondage perso le 4 mars 2018, veille du scrutin, avec la question : « Combien de temps faudra-t-il aux #ItalianElection2018 pour que quelqu’un affirme que les Russes sont responsables des résultats ? » Sur 477 votants, 6% avaient répondu “une semaine“, 12% “un jour”, 25% “quelques heures”, 57% “immédiatement”... Valsez saucisses, disait Robert Paraz dans son livre fameux sur la France de la IVème République. Aujourd’hui, nous héritiers de La Java du Diable, nous sommes tous “rock’n’roll”.

 

Mis en ligne le 6 mars 2018 à 17H23

Donations

Nous avons récolté 454 € sur 3000 €

faites un don