Mark Facebook contre le “catastrophisme irresponsable”

Brèves de crise

   Forum

Il y a 3 commentaires associés à cet article. Vous pouvez les consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

Mark Facebook contre le “catastrophisme irresponsable”

Ils se connaissent bien, ils sont de la même génération des petits génies devenus grands, mais ils ne sont pas d’accord du tout. On parle d’une part de Elon Musk qui parlait de l’IA il y a onze jours pour avertir son auditoire que l’on tenait peut-être là la formule de l’anéantissement de l’espèce humaine et qu’il serait urgent de réglementer son développement ; et d’autre part de Mark Zuckerberg, l’homme de Facebook et l’imprécateur qui dénonce tous ceux qui se risquent à improviser des fausses notes dans les lendemains qui chantent façon-Silicon Valley.

Zuckerberg a répondu à Musk. Il croit que l’AI est formidable et qu’“on n’arrête pas le Progrès” qui va nous rendre la vie si formidable à tous égard. Les progrès produits par le Progrès abondent pour nous le prouver estime-t-il, et d’ailleurs Musk en développe quelques-uns. Par conséquent, dit l’imprécateur, Musk est un “irresponsable” et c’est peut-être même un “douteux”, un type suspect, etc. Zuckerberg ne comprend pas qu’il y ait des gens de cette sorte, et il précise bien son propos dont l’esprit peut se résumer à ceci : toute personne qui s’oppose au Progrès, ou même qui prétend le réglementer est un “douteux”, un type suspect, etc.

Réponse de Musk par retour de tweet : “Mark n’est pas vraiment méchant, il est simplement un peu limité. Il maîtrise mal son sujet…” La question est : lequel des deux a le plus besoin de l’IA, nous voulons dire pour ses propres activités intellectuelles ?

Quelques mots de RT sur l’intervention de Zuckerberg : « Le 23 juillet, lors d'un direct sur Facebook, son créateur Mark Zuckerberg a qualifié l'entrepreneur Elon Musk d’“irresponsable” et a condamné son “catastrophisme” en réaction aux propos de Musk concernant l'intelligence artificielle (IA). [...] Interrogé sur le sujet par un internaute au cours de son direct, Zuckerberg a défendu sans réserve l'IA et s'en est vigoureusement pris à Elon Musk. “Ces gens, ces détracteurs systématiques qui tentent de propager des scénarios catastrophes, je ne les comprends pas. C'est vraiment improductif, et, d'une certaine manière, je pense que c'est assez irresponsable”, a-t-il affirmé. Le fondateur de Facebook ne voit, lui, que des aspects positifs à l'IA, et a estimé qu'elle permettrait dans les dix prochaines années d'augmenter la qualité de vie de différentes manières. “Si on pense juste à la sécurité ou à la santé, l'IA nous aide déjà à mieux diagnostiquer les maladies”, a-t-il d’ailleurs plaidé.

» Décidé à prouver les bienfaits de l'IA, celui que le site Pirate Bay considère comme le “plus grand dictateur du monde” a pris un exemple que le patron de Tesla connait bien : les voitures sans conducteurs.  “Si vous considérez les voitures autonomes, elles vont être plus sûres que lorsque des gens les conduisent. L'une des premières causes de mort sont les accidents de voiture. Si vous pouvez les éliminer grâce à l'IA, ce sera un immense progrès”, s'est enthousiasmé Mark Zuckerberg. “Les gens qui souhaitent ralentir le processus de développement de l'IA sont à mon sens un peu douteux”, juge-t-il. [...]

» Après ces déclarations de Zuckerberg, Musk a simplement écrit sur son Twitter : “J'ai parlé à Mark à ce propos. Sa compréhension du sujet est limitée.” »

 

Mis en ligne le 26 juillet 2017 à 16H54

Donations

Nous avons récolté 428 € sur 3000 €

faites un don