L’héroïque 9/11 de Tulsi Gabbard

Brèves de crise

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

L’héroïque 9/11 de Tulsi Gabbard

A chacun son 9/11... Comme nous l’avons déjà vu et signalé avec force à plusieurs reprises et à propos de diverses situations dont évidemment et particulièrement la Syrie, la Représentante démocrate d’Hawaii Tulsi Gabbard, qui servit plusieurs fois en Irak dans l’US Army, reste dans le concert du simulacre conformiste des “experts” de la presseSystème, des  lobbyistes et des parlementaires de l’establishment de “D.C.-la-folle”, et de Trump tel qu’il est advenu, une voix surprenante disant tout haut la vérité-de-situation dans une enceinte (le Congrès) dévolue à l’hypocrisie et à l’inversion-Système. Deux jours après la commémoration de 9/11, et en directe référence à cette attaque, elle s’est à nouveau signalée par le courage sinon l’héroïsme d’une condamnation publique du simulacre de la politique hypocrite et faussaire des USA en Syrie, dans les conditions solennelles d’une séance de la Chambre.

Gabbard juge et dénonce cette évidence que l’actuelle politique US en Syrie, provocatrice et interventionniste, de « se tenir aux côtés de 20 000 à 40 000 terroristes d’al Qaïda et d’autres groupe djihadistes, et de menacer d’attaquer militairement la Russie, la Syrie et l’Iran s’ils osent attaquer ces terroristes », constitue une « trahison du peuple américain, et spécialement des victimes de l’attaque 9/11 », et également de « ses compagnons d’arme » ayant servi et servant dans les nombreuses campagnes depuis 9/11. Elle accuse Trump de se conduire dans cette circonstance en « parrain protecteur d’al Qaïda et des autres terroristes ».

Cette intervention d’une telle sorte de Gabbard est sans précédent dans cette enceinte (la Chambre), de la part d’une femme ayant une expérience de soldat au feu (trois déploiements en Irak), dans une circonstance si tendue (menaces d’attaque US pour défendre Iblid), dénonçant en pleine lumière une politique de trahison si complètement invertie des USA (protéger la plus forte concentration de terroristes du monde, représentés officiellement comme les agresseurs de 9/11). Gabbard avait dit la même chose pour la politique d’Obama suivant les mêmes lignes qu’emprunte Trump aujourd’hui, mais c’était dans une interview. Du point de vue de la communication qui fait aujourd’hui la puissance et le risque d’une action politique, l’acte de Gabbard du 13 septembre 2016 mérite effectivement le qualificatif d’“héroïque”.

 

Mis en ligne le 15 septembre 2018 à 02H27

Donations

Nous avons récolté 695 € sur 3000 €

faites un don