Les Français et le petit lait à la chinoise

Bloc-Notes

   Forum

Il y a 2 commentaires associés à cet article. Vous pouvez les consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

Raffarin se repose des sondages et de son ministre de l’Intérieur avec une visite en Chine (trois jours). Il martèle avec conviction, ce qui le change agréablement, que la France juge absolument que l’embargo sur les armes de l’UE vers la Chine est « anachronique et discriminatoire » (agence Xinhua, retransmis par AFP). Là-dessus, le discours, facile d’autant plus qu’il est juste, parle de la Chine devenant « une grande nation responsable », ce qui permet de renchérir que l’embargo est « une mesure en complète contradiction avec l’état actuel du partenariat stratégique entre l’Europe et la Chine »

Le discours est facile parce qu’il est juste et bon. Il fait un contraste saisissant avec les absurdités hystériques des parlementaires US et autres néo-conservateurs du War Street Journal, les palinodies grotesques et évidemment droitdel’hommesques des députés européens, et les dénégations officielles et embarrassées des divers représentants de l’UE. Bien sûr, cet embargo n’a aucune raison d’être et l’incertitude actuelle représente l’habituelle lâcheté pro-américaine, saupoudrée de l’irresponsabilité pacifiste, qui peuple le paysage européen lorsqu’il s’agit d’une politique sérieuse. Sauf la France, obviously.

Les Français boivent du petit lait parce qu’ils sont dans une situation dite, selon le sabir washingtonien, “win-win”. Ce retour au réel nous change des prévisions catastrophistes sur la position de la France en Europe (horriblement marginalisée, ma chère) en cas de “non”. Quelle situation?

• Ou l’embargo est maintenu au-delà de juin, ce que la trouille des uns et des autres dans les divers instances et pays européens semble nous garantir avec autour de 70-80% de chances, et la France savoure son petit lait. Car, comme chacun doit savoir, cela n’empêchera pas le Congrès US de faire son boulot de bûcheron, de faire voler ses menaces et de commencer à prendre des mesures sur les limitations de transfert de technologies. La France, seul pays stratégiquement autonome du continent, seule à plaider pour une autonomie de l’Europe depuis un demi-siècle, pourra dire aux autres, et d’ailleurs elle le leur dit d’ores et déjà : “nous vous l’avions bien dit”.

• Ou l’embargo est levé (donc, autour de 20% de chances, et pas 0% comme d’aucuns le laissent entendre), et la France est la grande triomphatrice, imposant sa vision et sa volonté d’établir des bonnes relations avec la Chine.

Dans les deux cas, la France s’assure un précieux capital de reconnaissance en Chine. Les imbéciles diront que c’est bon pour le commerce (français), les autres que c’est bon pour le commerce (français et européen) mais aussi pour la stabilité des relations internationales, l’équilibre de la pression US et l’autonomie de l’Europe.


Mis en ligne le 21 avril 2005 à 10H10

Donations

Nous avons récolté 1613 € sur 3000 €

faites un don