L'enthousiasme du Polonais Tusk pour la Russie

Bloc-Notes

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

L'enthousiasme du Polonais Tusk pour la Russie

On ne rigole pas, — même si on sourit aux anges. “On ne rigole pas”, c’est-à-dire que l’affaire est diablement sérieuse. La réconciliation Pologne-Russie est une “affaire diablement sérieuse” pour la Pologne (et pour la Russie) et, du coup, elle devient une affaire importante au-delà de ces deux pays, notamment pour l’Europe et pour les relations entre l’Europe et les USA et toutes les affaires qui leur sont liées (notamment la crise des BMDE).

Investi ce matin, le nouveau Premier ministre polonais Tusk n’a eu que des mots enthousiastes pour nous annoncer le renouveau des bonnes relations entre Moscou et Varsovie. A en juger au ton et à l’empressement, la chose est la priorité des priorités du nouveau gouvernement polonais. Quelques rapides mots de Novosti d’aujourd’hui:

«Le ministre polonais des Affaires étrangères Radoslaw Sikorski tiendra une rencontre avec son homologue russe Sergueï Lavrov le 6 décembre à Bruxelles, a annoncé samedi lors d'une conférence de presse au siège de la Diète le nouveau premier ministre Donald Tusk.

»“Vous serez agréablement surpris par la vitesse avec laquelle les rapports polono-russes s'amélioreront”, a-t-il indiqué s'adressant aux journalistes.

»Il serait encore tôt d'évoquer la date de la visite du chef du gouvernement polonais à Moscou mais celle-ci “aura lieu sous peu”, a ajouté M. Tusk.»

D’autres précisions sont ajoutées dans une autre dépêche Novosti, en anglais cette fois (que nos lecteurs nous pardonnent), également d’aujourd’hui, qui confirment amplement l’excellent climat qui s’installe brusquement, — en 24 heures exactement, et avec des “signaux” dans ce sens de Moscou.

«Tusk said earlier today that Polish-Russian relations could be improved within 24 hours. “There are no doubts – and the first signals [from Moscow] indeed show that in the [past] 24 hours, these relations have been improved far more effectively than during the past two years,'' Tusk said.»

Sans aucun doute, si le rythme annoncé et promis est effectivement tenu, il s’agit d’un événement important. Une amélioration radicale des relations Pologne-Russie survenant au coeur du bouillonnement de la crise des anti-missiles BMDE où la Pologne tenait “jusqu'il y a 24 heures” un rôle central hostile à Moscou, et au coeur d’une crise entre l’UE et la Russie où la Pologne tenait le rôle-clef de l’hostilité européenne à la Russie “jusqu'il y a 24 heures”, voilà pour le moins un événement européen, voire transatlantique. Divers signes ont montré indirectement que, pour les Polonais du nouveau gouvernement, la question des BMDE était au centre de l’amélioration des relations avec Moscou, ce qui doit évidemment rencontrer l’analyse russe. On ne serait pas loin de pouvoir avancer l'hypothèse qu'il s'agit d'un tournant politique en Europe.

(Un des aspects intéressants de cette affaire sera le rôle et la position du ministre des affaires étrangères Sikorski, dont on comprend que les déclarations récentes, que nous avons commentées récemment, ne sont pas toutes faites pour plaire aux Russes. Lui-même, Sikorski, partagera-t-il l'enthousiasme de son Premier ministre? On aura des premières indications lors de sa rencontre avec Lavrov, à Bruxelles, le 6 décembre, en marge des diverses ministérielles OTAN.)

 

Mis en ligne le 24 novembre 2007 à 17H49

Donations

Nous avons récolté 198 € sur 3000 €

faites un don