Le public US sur la Syrie, Obama & Poutine

Brèves de crise

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

Le public US sur la Syrie, Obama & Poutine

Pour compléter le sondage sur la popularité de Poutine en Russie, on mentionnera les résultats obtenus par FoxNews.com sur le sentiment du public US vis-à-vis de la situation en Syrie, vis-à-vis de la position politique d’Obama et de Poutine. Le sondage de FoxNews.com date du 14 octobre et il est donc donné ici comme référence des tendances générales (bien qu’on puisse avancer fortement l’hypothèse que cette tendance a toutes les chances de s’être renforcée depuis le 14 octobre plus que le contraire, au vu de l’évolution opérationnelle en Syrie). Cette tendance permet également d’apprécier la valeur du sondage sur la popularité de Poutine en Russie par simple raisonnement d’équivalence avec les facteurs de pondération de simple bon sens entre les réactions du public russe et du public US. Tout cela est d’autant plus remarquable pour le côté US que la presse-Système US fait marcher à plein sa production-narrative antirusse habituelle, notamment en discréditant l’action russe en Syrie et ses résultats.

... Il est par conséquent instructif d’observer que, si les citoyens US ne montrent pas le même enthousiasme que les citoyens russes, selon des questions qui diffèrent mais ont une signification proche, ils le confirment indirectement, toujours selon le constat du bon sens, notamment avec le rapport 53%-22% pour penser que “le président Poutine” domine la situation en Syrie, et par conséquent “domine” le président Obama et les USA. Par ailleurs, il nous paraît extrêmement important, dans ces circonstances de crise en phase paroxystique, de constater le clivage plus grand qu’il n’a jamais été pour la séquence entre républicains et démocrates, sur cette question. Plutôt que sacrifier au verbiage habituel sur les sentiments extrême du public vis-à-vis d’Obama, qui font le délice des analystes subtils se piquant de sociologie et de perception sociétale, on s’attachera au fait brut qui montre cette extraordinaire division du public, et donc du monde politique US, sur cette question devenue centrale pour lui, pour la sécurité des USA (61% jugent la crise syrienne importante pour les USA contre 48% en 2013, ce qui est une évolution du jugement politique remarquable de profondeur) : 90% des républicains et 69% des indépendants pensent que la situation évolue au détriment des USA, contre 46% des démocrates (à égalité, 46% des même démocrates jugeant que la situation est à l’avantage des USA).

« Most American voters say the Obama administration doesn’t have a clear plan in Syria, and few are buying the president’s assertion that Russia is intervening there out of weakness. The latest Fox News poll also finds that a 61-percent majority now says what happens in Syria is important for U.S. national security.  That’s up from 48 percent who felt that way two years ago. [...]

»...President Obama says Russia is taking this action out of weakness. But just 29 percent agree with Obama’s take that Russia is “weak and desperate.”  Some 46 percent think Russia’s action shows it is “strong and shrewd.” At the same time, 70 percent feel the White House doesn’t have a clear strategy to handle the situation in Syria. So it’s no surprise that, by a 53-22 percent margin, voters think Russian President Vladimir Putin has the upper hand in Syria. [...]

» When voters are asked about the president’s handling of foreign policy, 52 percent say he is a “weak and indecisive leader.”  About a third calls him “strong and decisive” (32 percent).  A year ago it was 57 percent weak vs. 34 percent strong (September 2014). More than two-thirds say the U.S. fight against ISIS is going badly (69 percent).  That includes 37 percent who say “very” badly, up from 28 percent in June.  A quarter thinks the fight is going well (3 percent “very” well and 22 percent “somewhat” well). Almost all Republicans (90 percent) and most independents (69 percent) think the battle is going badly.  Among Democrats, opinion is divided:  46 percent say it’s going well, while 46 percent say badly.

» The Fox News poll is based on landline and cell phone interviews with 1,004 randomly chosen registered voters nationwide and was conducted under the joint direction of Anderson Robbins Research (D) and Shaw & Company Research (R) from October 10-12, 2015. The poll has a margin of sampling error of plus or minus three percentage points for all registered voters. »

 

Mis en ligne le 24 octobre 2015 à 06H58

Donations

Nous avons récolté 1633 € sur 3000 €

faites un don