Lang et le destin de MbS

Brèves de crise

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 2722

Lang et le destin de MbS

Nous avons déjà dit pourquoinous apprécions le travail du colonel Lang, – pour les qualités d’analyse de l’homme autant que pour son expérience comme officier de la Defense Intelligence Agency (DIA, renseignement du Pentagone). Lang fut en poste comme attaché militaire et officier de cette agence à l’ambassade des USA à Ryad pendant plusieurs années. Il suit attentivement le déroulement de l’affaire Khashoggi, faisant jouer beaucoup de son expérience pour étayer son approche intuitive de cette crise.

Ce qu’il a justement prévu jusqu’ici, c’est la détérioration qu’il juge inexorabledu cadre crisique qui est en jeu (les relations USA-Arabie), notamment au travers des relations qu’on devine incertaines voire prédatrices malgré leur entente initialeentre ces deux personnalités impétueuses que sont Trump et le jeune Mohammed ben Salmane (MbS). Les rumeurs, qui marquent effectivement la détérioration de la situation, évoluent en ce moment vers l’hypothèse de la recherche par le système saoudien (le pléthorique et kafkaïen imbroglio de la Maison des Saoud) d’un remplaçant de MbSLang prévoit plus que jamais une issue extrême à cette crise, qui devrait secouer tout le Moyen-Orient. 

« Trump et Pompeo demandent maintenant plus de temps aux Saoudiens pour enquêter sur la disparition de Khashoggi, essentiellement pour gagner du temps... Je doute que le récent voyage de Pompeo à Riyad et à Ankara ait été dévolu à la recherche de la vérité. Il s'agissait d'un effort désespéré pour coordonner le moyen de sortir de ce gâchis en préservant les relations existantes entre l'Arabie saoudite et les États-Unis. J'aimerais savoir ce que Pompeo a promis à Erdogan pour que les Turcs participent à l’étouffement de cette affaire. Sera-ce suffisant ? J'en doute. Cette situation est absolument de l’or pour Erdogan qui rêve d’un nouvel empire ottoman.

» Qu’en est-il de MbS ? Pompeo l’a-t-il convaincu d’accepter avec résignation quelque gifle qu’on lui assénera ? J’en doute aussi. L’administration Trump a quasiment pulvérisé ce qui restait du[grand séminaire de MbS] “Davos dans le désert”. Si ma famille était installée dans le Royaume à cause de ma position de fonction diplomatique, je la ferais partir dans l’instant et j’aurais mon sac de voyage à portée de main à tout moment. Sans forcer aucunement sur l’hyperbole, je prédis que MbS est sur le point de prendre des mesures impitoyables, bien au-delà de la liquidation d’un journaliste expatrié vieillissant. L’échiquier du Moyen-Orient est sur le point de changer radicalement. Le résultat sera beaucoup de larmes amères à Tel Aviv et à Washington et beaucoup de sourire à Ankara et Téhéran. Et peut-être la fin des tueries et des souffrances inutiles au Yémen. »

 

Mis en ligne le 19 octobre 2018 à 16H39

Donations

Nous avons récolté 242 € sur 3000 €

faites un don