Élisez-moi, vous saurez la vérité sur 9/11

Brèves de crise

   Forum

Il y a 2 commentaires associés à cet article. Vous pouvez les consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

Élisez-moi, vous saurez la vérité sur 9/11

Il est difficile de suivre les écarts de The Donald dans la campagne électorale. Il est plus tonitruant que jamais, bousculant avec une énergie vorace les divers tabous et sortilèges sur lesquels s’appuie l’establishment-Système de Washington. Le candidat républicain est plus que jamais persuadé que sa tactique, que l’on pourrait désigner presque comme une stratégie de l’“iconoclastisme”, va lui assurer la nomination et la victoire. Aux dernières nouvelles, selon le Washington Examiner, The Donald mène très largement dans la primaire de Caroline du Sud après-demain : sept sondages sur place, parmi les électeurs concernés, lui donnent un avantage de 14-22 points sur le suivant (Cruz), ce qui selon l’Examiner lui assure la victoire “à moins d’un effondrement d’ici samedi” (« Given his campaign thus far, it's hard to imagine what could cause him to collapse. »)

Mais le plus important est sa dernière foucade où il a fait très fort, s'attaquant au plus formidable des tabous : la vérité sur 9/11. Lors d’une intervention dans une réunion électorale à Bluffton, en Caroline du Sud, Trump a promis que, s’il était élu, la vérité serait faite sur l’attaque du 11 septembre 2001. Il a essentiellement fait allusion aux 28 pages gardées secrètes du rapport du gouvernement US sur l’attaque. (Il faut d’ailleurs noter que Trump ne va pas vraiment à contre-courant : le soutien pour la publication de ces 28 pages a fortement augmenté au Congrès, et l'on décompte désormais 35 parlementaires à la Chambre des Représentants qui se sont portés “cosponsors” du projet de résolution demandant cette publication.) Parallèlement, l’ancien ex-président Cheney a dénoncé Trump comme un “complotiste” diabolique (traduction française de “9/11 Truther”)...

Infowar.com donne ce 18 février des informations sur l’intervention de Trump à Bluffton, où il a mis directement en cause les Saoudiens pour leur responsabilité dans la manufacture de l’attaque. (Cela, cette mise en cause, est l’impression générale obtenue auprès de divers parlementaires qui ont eu accès aux 28 pages à condition de hgarder le secret sur leur contenu, certains évoquant leur stupéfaction à la lecture de ces pages.)

« Speaking at a campaign event in Bluffton, SC, Trump continued his onslaught on the Bush presidency by once again raising the issue of the attack on the World Trade Center on 9/11/2001. “We went after Iraq, they did not knock down the World Trade Center.” Trump told those in attendance. “It wasn’t the Iraqis that knocked down the World Trade Center, we went after Iraq, we decimated the country, Iran’s taking over, okay.” Trump continued. “But it wasn’t the Iraqis, you will find out who really knocked down the World Trade Center. Because they have papers in there that are very secret, you may find it’s the Saudis, okay? But you will find out.” “But when I look at a guy like Lindsey Graham, you’ll end up being over in that war forever, you’ll start World War Three.” Trump also noted.

» Trump was referring to the 28 pages of the original Joint Congressional Inquiry into 9/11, which remain classified and withheld from the public on grounds of ‘national security’.

» Earlier in the week Trump doubled down on the 9/11 accusations, stating “I know that the CIA and various other agencies knew that something bad was going to happen and they did nothing about it. They got it wrong.” “The heads of the CIA and the various other agencies weren’t speaking and it was a big problem,” Trump added. Trump’s comments have prompted establishment Republicans and conservative talking heads tolabel him a 9/11 truther and a “radical kook”. »

 

Mis en ligne le 18 février 2016 à 17H56

Donations

Nous avons récolté 1768 € sur 3000 €

faites un don