Al Gore veut un climate change pour les USA

Ouverture libre

   Forum

Il y a 2 commentaires associés à cet article. Vous pouvez les consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 616

Al Gore veut un climate change pour les USA

Parmi les hommes publics institutionnalisés, l’ancien vice-président démocrate Al Gore est sans doute le premier à réclamer d'une façon extrêmement précise et impérative des événements radicaux pour un changement décisif aux USA. Gore est le promoteur inlassable de la lutte contre le changement climatique (climate change), et il a été largement accusé pour cela (de mensonge, de corruption, de promotion personnelle, etc.), – notamment par les climatosceptiques en général, notamment et en particulier par les citadelles de vertu que sont les pétroliers type Exxon et Mobil Oil, et Fox.News de l’excellent Rupert Murdoch.

…Mais si l’on parle de climate change, cette fois, c’est une image. Lorsqu’il réclame un “American spring”, Gore, c’est en référence, rien de moins, au “printemps arabe” en route depuis décembre 2010. C’est son constat à la suite de la crise de la dette : les USA sont dans une crise si profonde qu’il leur faut une véritable révolution populaire.

Ces déclarations ont été faites lors de deux apparitions d’Al Gore dans l’émission Countdown, de Keith Olbermann. On remarquera une nuance évolutive intéressante : alors que lundi, Gore attaquait les conservateurs et les républicains sans émettre la moindre nuance et en y incluant Tea Party, mardi il met quelques nuances à l’évocation de Tea Party, en admettant que nombre de ceux qui soutiennent Tea Party veulent un changement comme celui qu’il recommande, – cela, tout en mentionnant évidemment que Tea Party dépend également de soutiens douteux comme les milliardaires Koch et Fox.News. Voici des extraits des deux émissions, par RAW Story, qui donne également accès aux vidéos des deux émissions.

• L’émission du 1er août 2011 : «Al Gore called the U.S. system of government “broken” and “in real trouble,” delivering a passionate plea for Democratic voters to make the 2012 election a “referendum” on conservative tactics.

»“Money plays way too big a role now,” he said. “More than three quarters of all the campaign money raised in both political parties is now spent on thirty second television ads and the amount goes up every year. The only place they can raise that much money on a regular, continuing basis is from the special interests and business lobbies, and they end up calling the tune.” “What this sets up is a referendum in 2012. If the forces of reactionary, tea party, Republican forces continue to control the dialogue, then that won’t be any different. But if those of us who feel strongly that we have got to get our country back on the right track, get involved in a very energetic way, then 2012 can be a referendum that makes a difference and takes our country on a better course.”»

• L’émission du 2 août 2011 : «Al Gore said the United States needed an “American spring” like the Arab spring in the Middle East and Northern Africa.

»“We need to have an American spring,” he said. “Non-violent change, where people from the grassroots get involved again. Not in the tea party style. There are people who are genuinely upset in the tea party, I understand that, but that movement was funded with seed money from right-win billionaires, the Koch brothers, and promoted on Fox News and turned into a stalking horse for this right-wing agenda that a lot of people have been trying to push on this country for a long time.” “This country is in trouble,” Gore added. “Our democracy has been withering on the vine. This has been going on for some time.”»

dedefensa.org