Votre place dans notre “guerre de la communication”...

Notre situation

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

Votre place dans notre “guerre de la communication”...

Un nouveau document du Pentagone dont nous devrions reparler, rédigé par le U.S. War College après une longue enquête, annonce l’ère de la “post-primauté” des USA, et des batailles terribles qui nous attendent de la part d’une force terrifiante (les USA) qui ne veut pas céder à l’inéluctable : “At Our Own Peril: DoD Risk Assessment in a Post-Primacy World”. (Ce document est essentiellement commenté au départ par un remarquable journaliste indépendant, Nafeez Ahmed.) Ces “terribles batailles” seront essentiellement livrées sur le terrain de la communication : 90% des guerres à venir seront des “guerres de l’information”, avec leurs effets dévastateurs bien réels. Il s’agit de l’annonce de batailles où le Système n’a plus rien à perdre et ne retiendra plus rien de ses forces déchaînées (le “déchaînement de la Matière”).

La presse antiSystème assume et assumera nécessairement sa responsabilité totale dans la bataille terrible, complexe, paroxystique, engagée contre le Système. Tout comme Nafeez Ahmed cité en exemple, elle n’a guère de moyens matériels, elle n’est certainement ni une puissance d’argent ni un grand acteur économique, car toutes ces choses sont acquises au Système et font justement qu’il faut se battre contre le Système. Pour assurer son rôle, la presse antiSystème a sa volonté, son alacrité, son caractère, sa foi, sa résistance et le goût de sa Résistance, et enfin, last but not least, elle a et elle doit avoir le soutien de ses lecteurs, – votre soutien.

Les événements sont contraignants et grondants, ils sont terribles et nous pressent chaque jour ; ils pourraient nous décourager, nous diviser, nous épuiser jusqu’à l’abandon de nous-mêmes. (La question de l’antiSystème et de sa détermination : qui est antiSystème, qui ne l’est pas ?) Pour nous dont la ligne de conduite a été clairement définie dès l’origine, une telle issue est tout simplement impossible et impensable tant qu’il nous reste l’énergie de l’action. Tant qu’il est possible d’agir, nous n’avons d’autre option que d’agir comme nous le faisons. Pour cela, tous les soutiens possibles sont nécessaires, – et de qui peuvent-ils venir sinon de vous, amis et lecteurs ?

Comme on l’a souvent constaté, le rythme de notre campagne de donation mensuelle relancée comme à l’habitude “le 19 courant”, peine à s’établir. Si nous continuons à suivre le même rythme établi depuis le “19 courant”, nous dépasserons à peine les €1.500 le 31 juillet. Aidez-nous à retrouver le souffle habituel de vos donations, pour que nous puissions parvenir au résultat qui nous est nécessaire... (L’on sait bien que, pour assurer la gestion et le fonctionnement du site « [l]e seuil du “fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site” dépasse aujourd’hui très largement les €2.000 et se trouve quasiment au niveau des €3.000 avec le reste à l’avenant... »)

... Quoi qu’il en soit, nous ne devons pas manquer d’abord de remercier chaleureusement les lecteurs qui sont déjà intervenus pour nous soutenir, et nous attendons avec confiance ceux qui sont décidés à le faire ou vont se décider à le faire, comme ceux qui ne l’ont pas encore envisagé mais vont pouvoir ainsi le faire. Nous avons besoin de votre aide car nous n’en disposons d’aucune autre possible.

 

Mis en ligne le 24 juillet 2017 à 19H38

Donations

Nous avons récolté 1718 € sur 3000 €

faites un don