L’Idaho au secours de l’Oregon

Brèves de crise

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

L’Idaho au secours de l’Oregon

Les miliciens (milices privées de défense) de l’Oregon tiennent toujours le refuge fédéral anti-incendie de Malheur le fort-bien nommé (Malheur National Wildlife Refuge) et ils commencent à recevoir le renfort de miliciens de l’Idaho depuis vendredi. Il s’agit d’une milice civile, ou civique cela dépend, nommée “Les 3% de l’Idaho”. Le but de ces miliciens de l’Idaho est de sécuriser le périmètre autour du Refuge pour empêcher une attaque des Fédéraux du type-Waco. (Le “siège de Waco”, qui fit 82 morts en avril 1993, est l’événement le plus sanglant aux USA entre le centre fédéral et des citoyens US depuis la Guerre de Sécession : « L'affaire est considérée comme l'un des événements les plus catastrophiques de l'histoire américaine contemporaine, Bill Clinton déclarant avoir été furieux “d'avoir donné [son] assentiment à ce raid, auquel [il ne croyait] guère”. »)

On a vu récemment comment des miliciens de l’Oregon avaient investi le Refuge de Malheur, pour mettre en place une protestation symbolique dans le conflit opposant des fermiers et le centre fédéral à propos d’une question de possession et de location de terres. (En général, il y a de nombreux conflits latents entre des fermiers dans nombre d’Etats US et la bureaucratie fédérale, les possessions de terre par le centre fédéral étant souvent considérables, – comme c’est le cas en Oregon, – et souvent d’une façon contestée par les parties privées.) L’arrivée des miliciens de l’Idaho élargit spectaculairement le conflit et lui donne une nouvelle dimension dans une atmosphère générale de tension et alors que commence a campagne des primaires présidentielles.

Selon le Washington Times du 9 janvier 2016 : « Members of an Idaho militia group arrived at an Oregon refuge on Friday as armed occupiers refused to leave the federal building outside Burns. The “3% of Idaho” group’s members will “secure a perimeter” around the Malheur National Wildlife Refuge, which has been occupied by an armed militia led by Ammon Bundy for seven days.  “They just keep an eye on everything that is going on” to make sure “nothing stupid happens,” Mr. Bundy said Friday, The Oregonian reported.

» Mr. Bundy said if the Idaho group hadn’t showed up, “I’d worry” about a Waco-style siege by federal officers. Brandon Curtiss, the president of the 3% of Idaho, would not reveal how many people his group was sending to Oregon. Some of the members who had already arrived at the bird sanctuary where carrying what appeared to be handguns on their hips, according to The Oregonian. Mr. Curtiss said he was also on his way to the refuge. He did not give any specific information on what kind of perimeter his group was forming. He said group was there to keep the situation “peaceful” by protecting the occupiers as well as the Harney County community from those who arrive in solidarity with Mr. Bundy’s cause by may be prone to violence. Mr. Curtiss did say that the perimeter would not be military or paramilitary in nature, The Oregonian reported.

» The Idaho militia’s arrival came just hours after Mr. Bundy informed reporters that the occupiers would not leave the facility, declining an offer from the sheriff to peacefully escort the militants out of town. »

 

Mis en ligne le 10 janvier 2015 à 12H52

Donations

Nous avons récolté 1613 € sur 3000 €

faites un don