L’étrange destin de la vente libre des armes aux USA

Brèves de crise

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

L’étrange destin de la vente libre des armes aux USA

On sait que la question de la vente libre des armes aux USA (armes à feu, armes de guerre, etc.) est un des très-grands débats opposant les conservateurs-populistes (favorables au maintien de la vente libre) aux libéraux et progressiste sociétaux de l’hypergauche (favorable à l’abrogation de la liberté de vente). La querelle a d’autant plus d’âpreté qu’elle implique la Constitution elle-même, où le droit de disposer d’armes est spécifié... Mais rien ne résiste à Trump-le-magicien !

Donc, en septembre-octobre, les ventes d’armes montaient en flèche, essentiellement voire exclusivement chez les conservateurs qui craignaient qu’une victoire d’Hillary, annoncée partout, entraînât une interdiction rapide des ventes d’armes. Trump élu, on respire... On attend une baisse spectaculaire des ventes d’armes et les fabricants d’armes voient aussitôt leurs actions baisser de 18%. Eh bien, pas du tout : aujourd’hui, tous comptes faits, il s’avère que ce sont les libéraux de la gauche et de l’hypergauche, les progressistes-sociétaux, les adversaires de la vente libre d’armes à feu qui se précipitent chez les armuriers pour s’armer en attendant l’“Apocalypse-Trump”, c’est-à-dire Trump élu, avec ses SA-SS se répandant dans les rues pour terroriser et emprisonner les braves progressistes.

Par conséquent, l’on conclura que la Constitution des États-Unis a toujours raison et que la paranoïa US est également partagée, selon le principe égalitaire de la démocratie et la présence de Dieu comme garant de l’exceptionnalisme de la Grande République... Infowars.com, qui se garde bien d’en rater une, se dit “inquiet” de voir la gauche s’armer, en raison du courant constant de menaces de mort contre le président-élu.

« The election of Donald Trump has prompted panicked liberals to stockpile guns and ammunition in anticipation of “societal collapse.” Lara Smith, national spokesperson for the Liberal Gun Club, says her organization has seen a “huge” rise in enquiries since November’s election and a 10% increase in paid members.

» US gun sales hit record levels in October amid fears a Hillary Clinton election victory would lead to draconian gun control measures. The election of Donald Trump, who was backed by the National Rifle Association early on, was thought to bring an end to panic buying. Shares in gun manufacturers even dropped by as much as 18% following his victory. Instead, FBI background checks for gun transactions soared to a new record for a single day – 185,713 – during the Black Friday sales on 25 November, according to gun control news site The Trace.

» Since November’s election, 28-year-old nursing student Clara has started going to gun ranges and is shopping around for a semi-automatic pistol. “I’ve been seeing the way that Trump’s election has mobilized a lot of the far right and given them hope,” she said to BBC, claiming that neo-Nazi activity is on the rise. “Things are already escalating and they will continue to do so and me not engaging or being prepared to defend my friends by force… isn’t going to stop people from being attacked or harassed.” »

 

Mis en ligne le 22 décembre 2016 à 12H36

Donations

Nous avons récolté 1768 € sur 3000 €

faites un don