CIA, CMI : « La femme est l’avenir de l’homme »

Brèves de crise

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 3907

CIA, CMI : « La femme est l’avenir de l’homme »

Dans ces temps étranges, il n’est plus étrange d’entendre une Rachel Maddow, de MSNBC, qu’on entendait en 2003 pilonner Bush et les massacreurs de l’Irak, ceux de la CIA comme ceux qui utilisaient des bombes, des avions et des chars du complexe militaro-industriel (CMI) des USA, célébrer aujourd’hui cette CIA et ce CMI. On a certes eu le temps de digérer le tournant à 180° de Maddow et des libéraux (les très-progressistes aux USA) devenus “interventionnistes-humanitaires” célébrant les tueurs, – non, pas exactement, “célébrant les tueurs” parce que ce sont en fait des “tueuses” dont nous parlons.

Déjà, le 3 janvier 2019, Ali Velshi célébrait dans son show du même réseau MSNBC le fait que quatre des cinq plus grands trusts du CMI ont comme dirigeant(e)s  des femmes :  « The CEOs of four of the five biggest defense contractors are women. Watch Ali Velshi break down who is running Northrop Grumman, Lockheed Martin, General Dynamics, Boeing’s defense wing, and weapons »

Désormais, c’est le tour de la CIA, qui a eu une femme pour la première fois à sa tête depuis le passage de Mike Pompeo de la direction de la CIA au département d’État. Certes, Gina Haspel avait derrière elle une belle notoriété de spécialiste des interrogatoires très-très-“poussés”, mais après tout, cela aussi, et comment, – c’est sacrément la gloire du féminisme ! Mais on va plus loin, beaucoup plus loin, puisque Haspel, décidément glorieuse militante féministe, a fait ce qu’il fallait pour que les principales directions échoient à des femmes ; elles sont donc désormais quatre à diriger la CIA, Haspel et ses trois directrices pour les principaux directorates : Analyse, Opérations, Science & Technologie.

Maddow et le féminisme devraient donc jubiler, donnant raison à Aragon lorsqu’il aragonisait poétiquement sous la surveillance d’Elsa, avant que Ferrat ne le chante : « La femme est l’avenir de l’homme ». Étrange époque, indeedà consommer d’assez loin sinon avec modération, en attendant le XXIIème siècle...

« Women now control all three directorates of the CIA – a historic milestone for gender equality in the clandestine regime change/assassination sector. Rachel Maddow seems to be celebrating, but why is Twitter full of party poopers?

» CIA Director Gina Haspel has appointed a fellow female comrade, Cynthia “Didi” Rapp, as deputy director for analysis, making her the highest-ranking analyst at the agency. Elizabeth Kimber was named the first female deputy director for operations in December, joining Dawn Meyerriecks, who has been the agency’s deputy director for science and technology for several years now. As a result, the main branches of the CIA – operations, analysis and science and technology – are now headed by women.

» NBC News toasted the agency’s all-female leadership with an article detailing the new“sisterhood of spies”. MSNBC’s Rachel Maddow – usually busy hallucinating about Vladimir Putin hiding under her bed – rushed to tweet the story, in an apparent endorsement of the new trifecta of unaccountable girl power. »

 

Mis en ligne le 10 janvier 2019 à 13H14

Donations

Nous avons récolté 1125 € sur 3000 €

faites un don