Brève à propos des trous à merde

Ouverture libre

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

Brève à propos des trous à merde

Rébarbatif comme un bilan comptable et/ou prospectif de la Banque Mondiale, mais riche d’enseignements sur un monde en évolution rapide.

La Banque Mondiale a estimé récemment que l’un des pays de l’Afrique de l’Est a connu une croissance de 8,5% en 2017 et a prévu une performance en 2018 autour de 8,2%. L’Ethiopie outrepasse les taux de croissance de l’Inde (6,7%) et de la Chine (6,8%).

Il est le deuxième pays le plus peuplé d’Afrique (102 millions d’habitants) et subit une mutation depuis quelques années. Dans les années 2000, il ne se tenait pas loin des deux pays les plus ‘pauvres’ de la planète en termes de GDP per capita, L’Afghanistan et Haïti.

En 2000, 56% des Ethiopiens vivaient en dessous du niveau de pauvreté, en 2011, ils n’étaient plus que 31%, en raison d’une poussée de croissance de 10,5% entre 2005 et 2015. Les services comme les transports et l’hôtellerie contribuent pour moitié à ce développement à côté de l’agriculture, l’exportation du café continue d’en être une ressource dominante.

La Chine investit largement dans le secteur de l’énergie et des voies ferrées.

L’aéroport d’Addis-Abeba est de facture chinoise, le périphérique qui ceinture la capitale aussi, de même les autoroutes qui commencent à sillonner le pays.

L’amélioration des prix des matières premières permet d’envisager sereinement les proches années à venir.

L’Afrique sub-saharienne a connu une croissance de 2,4% en 2017, après un médiocre 1,3% en 2016 mais 3,2% sont escomptés pour 2018.

Les pays de l’Union ouest-africaine ne seront pas de reste, leur croissance sera soutenue grâce à d’importants investissements publics. Seule la Côte d’Ivoire pâtira de la baisse du prix de cacao.

Nous sommes encore loin de la prospérité mais si les puissances qui s’ingénient à ralentir leur perte d’hégémonie en implantant des groupes terroristes là où elles sont évincées, il y a de quoi espérer. Les Africains auront les moyens de vivre décemment chez eux sans ingérence néfaste. Ils n’iront pas quérir la sécurité (en risquant leur vie) ailleurs.

Trump n’aura qu’à ravaler ses propos scatologiques.

Badia Benjelloun

Donations

Nous avons récolté 835 € sur 3000 €

faites un don