Au bout de notre octobre, quelques observations rapides

Notre situation

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

Au bout de notre octobre, quelques observations rapides

Au dernier jour de la donation du mois d’octobre 2012 de dedefensa.org, nous demandons à nos lecteurs de poursuivre leur effort jusqu’au bout. Nous le demandons parce que nous avons besoin de leur soutien et que nous avons besoin de ce soutien au(x) niveau(x) comptable(s) que nous proposons, – dito, €2.000 au comme “soutien limite” (ou “intendance limite” comme nous disons), €3.000 comme “soutien confortable” (“intendance confortable”).

Cette observation sans gloire ni originalité introduit quelques rapides remarques sur l’une et l’autre interventions récentes de lecteurs. L’une accompagne un texte également récent, l’intervention se trouvant sur le forum de ce texte, le 21 octobre 2012. L’intervention de notre lecteur est la suivante :

«Je pense qu'il serait instructif pour les visiteurs de defensa.org d'avoir un aperçu des charges que nécessite la maintenance de votre site (sans rentrer dans trop de détails évidemment). Cela pourrait aussi avoir comme effet de “motiver” d'éventuels donateurs.»

C’est un problème sur lequel nous étions intervenus in illo tempore, puisqu’effectivement il avait été soulevé par des lecteurs. Nous avions publié deux textes circonstanciés qui abordaient tous les aspects de la question générale ainsi soulevée, – qui revient, si l’on veut, à nous dire : “Justifiez-vous de vos demandes de soutien au niveau où vous les demandez, nous vous aiderons mieux”. D’une façon générale, notre réaction avait été nettement défavorable, à la fois et essentiellement sur le principe, également et accessoirement d’une façon réaliste pour l’efficacité de la chose. Nous pensons que deux textes, respectivement du 25 août 2007 et du 3 septembre 2007, restent complètement d’actualité et de pertinence pour ce qui concerne notre position quant au problème soulevé par notre lecteur, et pour ce qui est de notre position catégorique de principe, et pour ce qui est de notre position accessoire concernant l’aspect de l’efficacité (ce que notre lecteur nomme la “motivation”). En toute franchise, – et mettant à part la question du principe qui, comme telle, est effectivement impérative pour nous, – nous ne croyons guère à l’efficacité pratique de la justification détaillée de ce soutien que nous demandons. Pour nous, le soutien est d’abord un acte de solidarité avec le site, effectivement un soutien dans le sens fort du mot, correspondant évidemment à l’esprit du site ; les relations qui président à cet acte sont celles de la confiance, et c’est à cette lumière que doivent être envisagées les positions des uns et des autres, sans explication comptable détaillées nécessaires, dans les limites bien comprises où nous opérons. (Les mots soutien et confiance sont repris dans le titre de notre argumentaire concernant notre appel permanent à donation.)

La référence à cette autre époque autour de 2007 (première époque de la formule des appels à donation, qui fut interrompue pendant un an et demi pour une formule payante par abonnements, pour en revenir à la formule par donation actuelle), cette référence nous permet de rappeler qu’à cette époque notre but était de conclure trois campagnes de donation par an, pour lever trois fois €13.000. Nous n’avons jamais atteint ce but, de même qu’aujourd’hui nous nous trouvons bien loin de notre niveau dit d’“intendance confortable”, pour nous en tenir plutôt à notre niveau dit d’“intendance limite”. C’est-à-dire que nous travaillons avec des bouts de ficelle, en limitant au maximum les investissements, notamment les interventions techniques toujours coûteuses pour améliorer le fonctionnement de notre site, notamment pour ce qui concerne des systèmes alternatifs qui pourraient être envisagés (par exemple, des paiements très bas d’accès au site qui, vu le nombre élevé de visites, pourraient donner un bon financement). Nous précisons cela parce que l’un ou l’autre lecteur nous a suggéré de telles interventions, et la recherche de telles formules. Nous donnons ces précisions pour bien faire comprendre que tout cela est au-delà de nos moyens, de notre temps disponible, etc., parce que nous évoluons dans un cadre matériel et comptable extrêmement strict et qui n’autorise aucun écart ni la moindre audace… L’écart (par rapport au Système) et l’audace (en dépit du Système), nous les réservons à nos textes.

Voilà un très bref aperçu d’un aspect de notre situation que nous jugeons utile de rappeler à intervalles réguliers, à la fois pour une mise à jour de la mémoire et, peut-être, pour de nouveaux lecteurs intéressés par la chose. Ainsi poursuivons-nous, dans les domaines du fonctionnement et de la gestion, comme d’habitude en marchant sur des œufs et en nous appuyant sur la solidarité et la confiance de nos lecteurs… Mais nous ne nous en plaignons pas vraiment, non certainement pas : c’est le jeu, c’est la réalité du monde, c’est l’évidence de notre situation. C’est absolument la conséquence de notre choix général. Pour un empire, et encore plus (ou moins) pour les restes d’un empire, nous n’en ferions d’autre.

dedefensa.org


Mis en ligne le 31 octobre 2012 à 06H08

Donations

Nous avons récolté 1653 € sur 3000 €

faites un don