Aragon updated : “La LGTBQ+ est l’avenir de l’homme”

Brèves de crise

   Forum

Il y a 6 commentaires associés à cet article. Vous pouvez les consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

Aragon updated : “La LGTBQ+ est l’avenir de l’homme”

Hillary était-elle raciste parce qu’elle affrontait Obama dans les primaires en 2008 ? (Obama est-il sexiste parce qu’il a battu Hillary dans les primaires en 2008 ? Deschamps est-il raciste parce qu’il ne sélectionne pas Benzéma ? “Suis-je quelquiste [contre ‘quelque chose en isme’] parce que je n’écris pas en faveur de ‘quelque chose en isme ?’). Aujourd’hui, il semble que la dynamique LGTBQ+ est devenue une force politique de premier plan, qui conditionne toute vertu démocratique, règle la marche de l’esprit et impose à la logique d’argumenter selon les seuls critères de race (non, de groupes ethniques) et de sexe (non, de genre). Sanders s’en est aperçu lorsqu’une journaliste lui a posé la question : « Qu’est-ce que vous dites aux femmes qui vous disent que rester dans le course contre Hillary est être sexiste parce que cela pourrait empêcher une femme d’être la première présidente des États-Unis ? »

Sanders a ri, et nous espérons (pour lui, pour sa sécurité car les tribunaux veillent) que son rire était un peu jaune parce que cette intervention était extrêmement sérieuses. Sanders a demandé, à la reporteuse (puisqu’il s’agit d’une personne individuelle & libre du genre féminin) s’il s’agissait d’une question sérieuse, pour lui expliquer là-dessus que l’on ne pouvait déterminer un choix de compétence sur le seul critère de race (non, eu groupe ethnique) et de sexe (non, de genre), que c’était simplement déraisonnable, sinon démence pure et pas toujours douce. Sanders n’a pas vu la nouvelle aube se lever et Aragon dans sa tombe doit songer à réviser en le précisant son vers sur « La femme est l’avenir de l’homme ».

La reporteuse (genre féminin) a un peu battu en retraite parce qu’il lui a soudain semblé que sa vie était peut-être un danger, un tueur nommé “ridicule”, certes agonisant mais qui encore capable d’un dernier spasme, pouvait encore avoir sa peau. Elle a répété sa question en passant sur le terrain des forces en présence, mais ce qui avait été dit l’avait été, confirmant (voir plus haut) que la logique LGTBQ+ est bien aujourd’hui la référence majeure du génie humain. La reporteuse ne vient pas d’un de ce vulgaires sites alternatifs, sans aucune qualification professionnelle, tous ces faux-journalistes-bidon, hein, mais de rien de moins que du New York Times. On lit ici, avec des pincettes et en surveillant ses arrière-arrière-pensées, ce que nous rapporte DailyCaller le 7 juin...

« A New York Times reporter asked Bernie Sanders on Monday if it is sexist for him to continue running for president against what could be the nation’s first female president in Hillary Clinton. Sanders bristled at the question but also laughed and asked if the reporter, Yamiche Alcindor, was being serious. The exchange occurred after Sanders opened up his press conference in Emeryville, Calif. to questions from reporters. He pointed to one member of the press in the audience, but Alcindor appears to have jumped in with a question. Sanders attempted to cut her off, saying “excuse me” several times. But Alcindor continued.  “What do you say to women that say you staying in the race is sexist because it could get in the way of what could be the first female president?” she asked. It is unclear which women believe that it is sexist for the 74-year-old to continue running for president against Clinton.

» “Is that a serious question?” Sanders responded. “That any woman running for president, anyone who opposes — your question implies that any woman, that any person, any woman who is running for president is by definition the best candidate.” “So any woman who runs — to say that it is sexist, that any — so if Hillary Clinton runs for president is your point, that it is sexist for any man to oppose her?”

» “No, my point is if she has more delegates than you,” Alcindor responded. “Then that is another point,” Sanders responded. “That is not — I don’t think it is sexist. I think that the issue is, first of all, our focus right now is running and winning right here in California.” »

 

Mis en ligne le 8 juin 2016 à 07H50

Donations

Nous avons récolté 1768 € sur 3000 €

faites un don