Alors Sanders, une VRAIE révolte ?

Brèves de crise

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

Alors Sanders, une VRAIE révolte ?

Il semble désormais que Bernie Sanders soit vraiment sur le sentier de la guerre, c’est-à-dire sur le sentier de la révolte contre la direction du parti démocrate. Il ne lutte plus seulement pour sa désignation, ou dans tous les cas contre la désignation d’Hillary Clinton, mais contre la direction du parti elle-même, c’est-à-dire contre Debbie Wasserman Schultz, présidente du DNC (Democratic National Committee). Cette affaire est très symbolique, extrêmement significative dans le contexte du processus politicien US parce qu’il s’agit là d’une attaque contre la structure même du parti.

Wasserman Schultz, estime Sanders, est de parti pris, elle est pro-Clinton alors qu’en principe le président du parti doit être neutre dans le processus de sélection du candidat. Sanders ne se contente pas de critiquer Wasserman Schultz, il agit contre elle en recommandant à ceux qui le soutiennent de soutenir également financièrement l’adversaire de Wasserman Schultz dans sa campagne électorale (Wasserman Schultz a un siège à la Chambre, dont elle demande le renouvellement lors des élections générales qui accompagneront l’élection présidentielle de novembre prochain). Le langage employé est essentiellement de type “révolutionnaire”, antiSystème.

Le commentaire de Washington Examiner du 22 mai qui présente la nouvelle indique clairement qu’il s’agit d’un ferment de division de plus à l’intérieur du parti démocrate, et cela pourrait conduire à des troubles importants lors de la convention de juillet alors que Sanders conteste plus que jamais le système des superdelegates désignés par le parti, qui donnent son avance à Hillary. Il est désormais possible que le clan-Sanders cherche à déclencher une véritable insurrection et que le parti démocrate soit, à son tour et après le parti républicain vaincu par Trump, menacé d’implosion. C’est bien tout le système de l’américanisme qui est touché par le séisme.

« Bernie Sanders' presidential campaign has begun raising money for Democratic National Committee chair Rep. Debbie Wasserman Schultz's primary opponent, threatening to further divide Democrats even as Party leaders hope to unite the Party behind Hillary Clinton. Sanders spoke out against Wasserman Schultz in an interview that aired Sunday on CNN, during which he said he "clearly" favored her opponent, Tim Canova. Now, he's wading in with an active role against her.

» Sanders is using his campaign's fundraising lists to raise big bucks to oust Wasserman Schultz from her Florida congressional seat. The fundraising pitch from Sanders campaign manager Jeff Weaver urges progressives to give money to help Canova. “The political revolution is not just about electing a president. We need a Congress with members who believe, like Bernie, that we cannot change a corrupt system by taking its money,” Weaver wrote. “Splitting a $2.70 contribution between Bernie 2016 and Tim Canova for Congress will help elect progressives up and down the ballot while sending an UNMISTAKABLE message about out political revolutions commitment to electing candidates who share our values.” »

 

Mis en ligne le 23 mai 2016 à 12H55

Donations

Nous avons récolté 1768 € sur 3000 €

faites un don