Forum

Article : Le crépuscule de l’ombre

Pour poster un commentaire, vous devez vous identifier

CLIMAX [2020-2080]

EricRobertMarcel Basillais

  24/03/2018

Synchronisation ?

Je viens de terminer un nouveau volume (6°) : CLIMAX.PDF,
dans lequel j'aborde un sujet de prédilection des auteur et lecteurs de DEDEFENSA.org : pourquoi / comment / et QUAND tout ce chaos finit ...
EXOPOLITIQUE TECHNOSPHERE BIOSPHERE GEOPOLITIQUE

https://ericbasillais.wordpress.com/2018/03/23/climax/

ou bien :

https://vk.com/doc381659511_462334054

 

L'optimisme de Thom

jc

  24/03/2018

L'optimisme de Thom: 

1: "Dans le domaine des sciences humaines, il m'est difficile de me rendre compte si ma tentative présente quelque intérêt; mais en écrivant ces pages, j'ai acquis une conviction; au cœur même du patrimoine génétique de notre espèce, au fond insaisissable du logos héraclitéen de notre âme, des structures simulatrices de toutes les forces naturelles extérieures agissent, ou en attente, sont prêtes à se déployer quand ce deviendrez nécessaire. La vieille de l'Homme microcosme reflet du macrocosme garde toute sa valeur: qui connaît l'homme connaîtra l'univers. Dans cet essai d'une "Théorie générale des modèles", qu'ai-je fait d'autre, sinon de dégager et d'offrir à la conscience les prémisses d'une méthode que la vie semble avoir partagée dès son origine."
(Fin de l'épilogue de SSM"Stabilité Structurelle et Morphogénèse")

2. "Le métabolisme des gamétocytes apparaîtrait alors comme une sorte de bureau d'études, un dispositif simulateur des conditions d'existence voisines des conditions existantes. [...] Dans cette conception, quand les poissons sont devenus Amphibiens, ils "savaient" déjà que la vie leur serait possible dans l'air et quels nouveaux organes il leur faudrait créer." (SSM 2ème ed. p.291)

Immortalité funeste

Didier Favre

  24/03/2018

Je découvre le personnage de Cioran par cette citation.
Il exprime bien le désastre de la disparition de la transcendance qui devient avec lui un sort pire que la mort.
Se faire rejeter des cimetières car nous serons trop morts pour eux car nous sommes incapables d'apprécier un sonnet est une idée grandiose.
J'ignore si les cimetières nous rejetterons mais je pense au rêveurs qui se voient fixer sur support électronique leur mémoire et s'assurer ainsi une immortalité guère attrayante. Les cimetières ne seront pas pour ceux qui bénéficieront de cette technologie.
La vie non plus.

Trés importante question philosophique et métaphysique .

Christian Feugnet

  25/03/2018

Une des choses que j'apprécie sur ce site et vous en particulier. çà réveille du sommeil dogmatique  .
A propos de Cioran , à mon avis , il évoque là les sentiments qu'aménent la version dominante de l'aprés guerre , justifiés à l'époque mais lourds de conséquences futures . Mais plus justifiés du tout aujourd'hui , nous avons réappris à douter et à reconnaitre l'existence de forces insurmontables et hors controle .
Pour clarifier la situation on peut il me semble faire référence aux antinomies de Kant ( critique de la Raison) . On trouve dans les angoisses de Cioran au moins deux antinomies qui le travaille celle du fini et de l'infini , et celle d'une causalité libre , en reprenant les concepts de Kant . A priori comme il les  a exposé , on a évité , d'en envisager , la succession en pratique du passage d' un paradigme à l'autre . Ce qui fut fait par Hegel et auparavant plus concrétement , par le Ying et le Yang ou le développement de la kundalini jusqu'au Nirvana chez les Hindous et d'une maniére mons élaborée chez les Grecs antique ( Héraclée , oui ) .
C'est pourquoi je suis optmiste mais pas à la Thom que j'estime encore imbibé , malgré quelques progressions du paradigme épuise depuis la seconde guerre .
Une regression catastrophique est nécessaire , mais elle est régression , c'est à dire vraiment catastrophique .

L'optimisme de Thom.1

jc

  25/03/2018

1. Coquilles dans .0:
Deviendra
Vieille image
Pratiquée (et non partagée)

2. J'en profite pour souligner qu'il transparaît derrière ces citations que la façon dont Thom envisage "la méthode que la vie semble avoir pratiquée dès son origine" est beaucoup plus proche de la façon de voir de Lamarck que celle de Darwin (et a fortiori que celle du Système): actions possibles du Soma sur le Germen (contrairement au dogme néo-darwinien) et "c'est la fonction crée l'organe" (qui ne fait aucun doute pour Thom dans le cas de l'évolution des sociétés -cf. le film de Godard sur lui à 39'45, dispo sur le net-).

3. Le rôle de l'utopie

Le "bureau d'étude" dont parle Thom n'est autre que le bureau des utopies. C'est pourquoi dans son article "Topoï de l'utopie" il suggère d'élargir le champ traditionnel (politique, urbanisme) à la science-fiction.
Thom est convaincu que ses idées sont bonnes mais viennent un peu tôt ("Prédire n'est pas expliquer" se termine par une citation de Nietzsche: "Les idées neuves arrivent toujours sur (sous?) des pattes de colombe".
Lire SSM comme un roman de science-fiction?