Original : une pétition contre le JSF

Brèves de crise

   Forum

Il y a 3 commentaires associés à cet article. Vous pouvez les consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

Original : une pétition contre le JSF

L’organisation POGO est un centre très actif de dénonciation des abus et des gaspillages des pouvoirs publics aux USA. (POGO vient d’être victime d’un cambriolage qui soulève des questions politiques, mais qui met aussi en évidence son importance et l’efficacité de son action.) POGO a absorbé le Center of Defence Information (CDI), où travaille Winslow Wheeler, dissident et réformiste du Pentagone, et l’un des adversaires les plus acharnés et les plus efficaces du JSF. Cet ensemble (POGO-CDI-Wheeler) vient de prendre une initiative très originale, et dont nous n’avons pas le souvenir d’un précédent à cet égard. Il s’agit d’une pétition contre le JSF, adressée au secrétaire à la défense.

La pétition est ouverte depuis quelques jours et rassemble déjà de nombreuses signatures assorties de commentaires. L’originalité de cette démarche est double : 1) d’une part parce qu’elle est sans précédent à notre connaissance, qu’il est sans précédent qu’un rassemblement de citoyens signe une pétition concernant le développement d’un système d’arme spécifique ; 2) d’autre part parce qu’elle porte sur un point très spécifique qui, par ailleurs, est un signe très puissant de la crise du JSF, à savoir la demande, refusée par le Pentagone, qu’a faite l’US Navy de suspendre le développement de la production du programme pendant trois ans pour faire une sorte d’audit du JSF, mesurer ses capacités dans un programme d’essais qui ne subisse pas la pression de la nécessité du déploiement de l’avion à cause de cette production...

Voici le texte de la pétition POGO/CDI, sous forme de lettre ouverte adressée au secrétaire à la défense :

«The F-35 is the poster child for what's wrong with military procurement in Washington. At an outrageous cost of $1.5 trillion to procure and maintain over its lifetime, the F-35 is the most expensive government program the United States has ever seen. Even worse, it doesn't work as intended and funnels money away from other priorities needed to address 21st century threats. Yet, Lockheed Martin, its subcontractors, and an army of lobbyists are determined to protect their cash cow and record profits by keeping the F-35 alive.

»The Navy, however, has realized just how problematic the F-35C is and has requested a three-year pause in acquisition. Unfortunately, the Pentagon has reportedly blocked this request. The Navy should not be forced to purchase planes it neither wants nor needs. This would be an important first step in halting the overpriced, untested Joint Strike Fighter program.

»We the undersigned, urge Secretary of Defense Chuck Hagel to support the Navy’s reasonable request to put a hold on the purchase of more F-35Cs.»

... Bien entendu se pose la question de savoir si cette initiative est spontanée et sans appui officieux, ou bien si elle a justement un appui officieux, par exemple de la Navy, qui pourrait arguer de l’écho populaire négatif du blocage de sa proposition pour la renouveler. Dans tous les cas, l’originalité de l’initiative montre la puissance et l’importance du programme JSF, qui dépassent le cadre de sa spécialisation, et aussi la puissance et l’importance de la crise qui touchent ce programme.


Mis en ligne le 27 février 2014 à 07H19

Donations

Nous avons récolté 1668 € sur 3000 €

faites un don