Notes sur Les Cahiers (dde.crisis)

Notre situation

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

 8

Notes sur Les Cahiers (dde.crisis)

Avec l’immense optimisme qui nous caractérise, nous annoncions, le 10 septembre 2012, le numéro suivant de dde.crisis pour le mois d’octobre, – et le voici en janvier 2013. Mais ce retard n’est pas entièrement du à des circonstances de contrainte puisque, dès la fin octobre début novembre nous aurions ou publier ce numéro. De cette volonté de retarder cette parution, nous nous expliquons précisément dans notre éditorial de ce qui est désormais une “nouvelle collection” de dde.crisis, sous le titre de  : Les Cahiers de dde.crisis.

Nous reproduisons le texte de cet éditorial ci-dessous ; puis, quelques explications complémentaires.

Éditorial, janvier 2013

« Bien entendu, ce “numéro” de dde.crisis, – qui n’en est pas un puisque nous ne parlerons plus de “numéro”, – paraîtra à première vue, à nos lecteurs réguliers et fidèles, sans queue ni tête dans le cours de ce qui était jusqu’alors une parution régulière. L’on sait que la formule a changé, depuis le rythme de la parution mensuelle. Désormais, le rythme n’est plus imposé, une nouvelle évolution se fait. En quelque sorte, nous marchons, nous volons au rythme de l’Histoire, dans tous les cas pour l’évolution de la formule…

» (En plus, disons-le tout de suite au risque de briser le rythme de cet éditorial, nous avons, chevillée au corps et à l’âme, une volonté qui tient comme la flamme d’une bougie : faire en sorte que dde.crisis ne meurt pas... Ayant mesuré notre incapacité à poursuivre le rythme de cette parution mensuelle par rapport aux sujets traités, et cela en plus du travail du site, il nous a fallu effectuer une reconversion, nous imposer une libération de nous-mêmes en nous libérant des fers d’une parution si contraignante. Cela n’alla pas sans souffrances, hésitations et incertitudes…)

» La Lettre d’Analyse dedefensa & eurostratégie initiale (publiée depuis le 10 septembre 1985, comme le temps passe), sur les questions stratégiques et politiques, était devenue, le 10 septembre 2009, dde.crisis en même temps que la formule et le sujet évoluaient radicalement pour s’imposer comme une chaîne de réflexion métahistorique sur la crise terminale de notre temps et de notre contre-civilisation ; voilà que tout cela se poursuit avec cette transformation actée par le titre nouveau, Les Cahiers de dde.crisis. Il s’agit d’affirmer par ce nouveau titre de la collection, le caractère autonome et intégré de chacun des numéros, leur complète liberté par rapport aux événements, leur complète libération par rapport aux contraintes d’une parution régulière. Symboliquement, nous attendons la nouvelle année 2013 pour introduire cette nouvelle collection.

» (Ce n’est pas une observation de circonstance, pour dissimuler un retard par rapport à ce que prévoyions de faire : il est vrai que ce numéro est prêt depuis au moins deux mois, à quelques retouches finales près, qui auraient pris quelques minutes, une heure ou deux, pas plus... Mais, comment dire ce sentiment, cette circonstance ? Une sorte d’impulsion restrictive nous a retenu, nous a fait repousser la date de publication, pour la faire correspondre à un symbole, c’est-à-dire une rupture symbolique, marquant peut-être, nous l’espérons sans doute, malgré l’âge vénérable qui nous caractérise, marquant quelque chose comme un nouvel envol... dedefensa est-il une sorte de phénix?)

» Quoi qu’il en soit de ces diverses sornettes, le premier Cahier de dde.crisis paraît ces premiers jours de 2013. Nous avons passé 2012, l’année de notre rupture. Nous sommes dans un monde rompu. Cette civilisation qui s’était vendue au Diable en devenant contre-civilisation est disloquée, démembrée, dispersée. A nous d’observer la venue des temps nouveaux. »

Une note personnelle

S’il fallait en trouver une pour définir le moteur de notre tentative de transformation de dde.crisis en une formule viable, épargnée de contraintes insupportables, pourtant dans l’espérance de sauver ce qui a fait à nos yeux l’essentiel de la valeur de cette formule, c’est bien cette phrase-là que nous retiendrions… « En plus, disons-le tout de suite au risque de briser le rythme de cet éditorial, nous avons, chevillée au corps et à l’âme, une volonté qui tient comme la flamme d’une bougie : faire en sorte que dde.crisis ne meurt pas... »

C’est cette mission de sauvegarde qui nous donne l’élan nécessaire pour tenter de mettre en marche cette formule des Cahiers. L’on comprend que notre ambition, c’est de remplacer ce que nous perdons en quantité, par la qualité. Cette ambition, finalement, revient à faire de dde.crisis des “Cahiers de métaphysique” accompagnant, du plus haut qu’il nous est possible, la marche des événements telle qu’elle est décrite sur le site dedefensa.org. C’est une entreprise délicate, et l’ambition est à mesure, et le risque, enfin, bien grand de se perdre dans des orientations malheureuses. Nous mesurons tout cela.

…Fort bien ! La mesure ayant été prise, nous allons nous y mettre. Nous ignorons à quel rythme de parution nous pouvons arriver. (C’est justement l’enjeu de la nouvelle formule, ou sa facilité c’est selon.) Nous pensons que la chose vaut d’être tentée, non seulement pour faire survivre dde.crisis, alias dedefensa & eurostratégie, ce qui est un argument par trop sentimental, mais d’une façon bien plus fondamentale, parce que cette époque et l’analyse que nous en faisons constamment méritent sans aucun doute des tentatives de cette sorte. Il s’agit d’explorer des domaines qu’on laisse d’habitude bien éloignés des événements du monde, pour cause d’incompatibilité paraît-il, de diktat des mandarinats universitaires et assimilés, d’appréciation sourcilleuse de critiques libres placés en embuscade pour empêcher les autres de l’être trop, du soin minutieux qu’a pris en général notre Système de tout compartimenter pour décourager toute tentative de synthèse générale de la situation du monde.

Bref, dans tout cela rien de nouveau. On reconnaît la démarche constante de dedefensa.org, depuis les origines et sans jamais s’en être dissimulé. Dans les tous prochains jours, premiers jours de 2013, paraîtront le premier dde.crisis de la nouvelle collection Les Cahiers, et un texte de présentation normalement publié sur ce site dedefensa.org, comme nous avions l’habitude de le faire pour dde.crisis première formule, exposant les grands thèmes du numéro.

 

Donations

Nous avons récolté 568 € sur 3000 €

faites un don