L’étrange destin des Mistral russo-égyptiens

Brèves de crise

   Forum

Il y a 5 commentaires associés à cet article. Vous pouvez les consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

L’étrange destin des Mistral russo-égyptiens

On connaît l’aventure très originale, et témoignant des vertus de grand et ferme caractère de la direction politique et néanmoins direction–Système de la France, des porte-hélicoptères classe Mistral vendus à la Russie en 2009. Les consignes washingtoniennes étant arrivées en 2014, les ventes furent dénoncées et la France chercha désespérément une porte de “sortie”. Elle la trouva en “soldant” ses deux unités, entretemps baptisées Vadivostok et Sebastopol, à l’Égypte pour un prix de $950 millions, ce qui nous amène loin du quasi-$milliard par unité prévu pour la vente initiale à la Russie. L’habileté de Hollande est sans limites identifiables.

Dans le marché-soldé tel qu’il fut négocié, les Égyptiens choisirent un équipement en hélicoptères russes (notamment des Ka-52 d’attaque), ce qui correspondait aux intentions initiales des Russes et faisait des Mistral égyptiens une décision rapprochant encore plus l’Égypte de la Russie pour les équipements militaires. La chose a encore été prolongée et renforcée, peut-être à la confusion grandissante des Français si cela existe encore, avec la demande des Égyptiens que l’équipement électronique de ces deux unités soit russe et non français. On négocie la chose, écrit RT qui reprend des nouvelles de Tass.    

Conclusion de l’habile opération français, sous l’auspice d’une politique extérieure étonnante d’originalité complètement alignée : les Mistral promis puis interdits aux Russes, deviennent de plus en plus “russes”, et sans doute l’Égypte pourra-t-elle ainsi, éventuellement disons, les prêter à la marine russe. Le résultat général de la vente à perte à l’Égypte d’un équipement stratégique français refusé à la Russie est donc un renforcement encore plus grand des liens stratégiques entre l’Égypte et la Russie et sa coordination évidente avec la Russie, y compris par des usages opérationnels conjoints. Hollande est toujours aussi haut dans les sondages.

« The Egyptian military has asked Russia to supply electronic systems for the Mistral class helicopter carriers bought from France, according to a diplomatic military source quoted by TASS.  “After the talks with Russia's Rosoboronexport (the state weapons exporter), Egypt’s military delegation has clearly said it wants to install Russian electronic equipment, including electronic warfare systems on the Mistral carriers, which it has purchased from France and are awaiting delivery,” said the source. Examples of electronic warfare systems will be shown at the next round of negotiations with Russia's arms exporter. The talks might be held the next month, according to the source.

» The Presidential Chief of Staff Sergey Ivanov has said Cairo could purchase $1 billion worth of equipment and the aircraft for the new ships. Ivanov joked that without the hardware the Mistral is just a tin can. »

 

Mis en ligne le 21 avril 2016 à 10H03

 

Donations

Nous avons récolté 1718 € sur 3000 €

faites un don