Le nouveau gouvernement irakien choisit son camp

Bloc-Notes

   Forum

Il n'y a pas de commentaires associés a cet article. Vous pouvez réagir.

   Imprimer

 6

L’amabilité des propos du ministre des affaires étrangères irakien pour l’Iran, lors d’une rencontre avec son collègue iranien la semaine dernière, contraste avec la dureté des interventions de ce même gouvernement pour les exactions américanistes.

Ces trois derniers jours, on observe :

• Deux interventions du Premier ministre irakien Maliki. Hier,« Maliki said the killings in Haditha in the insurgent stronghold of Anbar province had to be investigated and that civilians had to be protected. “We emphasise that our forces, that multinational forces will respect human rights,” he said. “It is not justifiable that a family is killed because someone is fighting terrorists. We have to be more specific and more careful.” » Aujourd’hui encore, The Independent rappelle la première intervention de Maliki: « In Iraq, anger over such incidents is intense. Even the new Prime Minister, Nuri al-Maliki, has spoken of how he is losing patience with the US military's “excuses” over “mistakes.” »

• Le nouvel ambassadeur irakien à Washington a marqué son arrivée aux USA en faisant des commentaires de son cru, essentiellement en expliquant que son cousin avait été tué de la même façon par des Marines : «  Iraq’s new ambassador to the US said yesterday US forces cold-bloodedly shot and killed his cousin last year in Haditha. It is the same town where marines are alleged to have gone on a rampage, killing 24 civilians. […] Ambassador Samir al-Sumaidaie said his relative was shot dead five months before… […] “I believe he was killed intentionally. I believe he was killed unnecessarily,” Mr al-Sumaidaie said. “The marines were doing house-to-house searches, and they went into the house of my cousin. He opened the door for them. His mother, his siblings were there. He let them into the bedroom of his father, and there he was shot.” »

Les événements invitent évidemment à ce comportement. Mais il s’agit également de l’amorce d’une politique délibérée. La seule chance pour ce gouvernement d’acquérir une certaine légitimité est de s’opposer aux excès, en attendant plus, des forces occupantes. La situation permet par ailleurs de mieux faire accepter de bonnes relations avec l’Iran qui rencontrent les intérêts de la majorité chiite.

La voie est tracée pour le nouveau gouvernement.


Mis en ligne le 1er juin 2006 à 12H31

Donations

Nous avons récolté 730 € sur 3000 €

faites un don