L’attaque de l’Iran : nous entrons dans une période cruciale (suite)

Bloc-Notes

   Forum

Il y a 3 commentaires associés à cet article. Vous pouvez les consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 11

Il faut bien dire que nous l’avons attendue, préparée, proclamée, décrite par le menu et par avance, dans un nombre incalculable d’occasions, cette attaque de l’Iran. Voici une limite de plus, impérative celle-là, paraît-il : fin juillet et les semaines qui suivent.

Il faut dire que c’est la deuxième fois (après une déclaration à la BBC le 1er juin) que le directeur de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique, Mohamed ElBaradei, prend directement la parole pour avertir qu’une attaque contre l’Iran serait une folie. La séquence actuelle est donc importante et semblerait figurer un véritable danger d’attaque.

Voici comme USA Today rapporte l’intervention de Mohamed ElBaradei, relayant AP du 14 juin :

«The head of the International Atomic Energy Agency cautioned on Thursday that an attack on Iran over its refusal to freeze programs that could make nuclear weapons would be "an act of madness," in indirect warnings to the United States and Israel.

»IAEA chief Mohamed ElBaradei also said Iran would likely be running close to 3,000 uranium-enriching centrifuges by the end of next month — a number agency officials have described as the point of no return in the start of a large-scale program.

»ElBaradei spoke at the end of a meeting of his agency's 35-nation board, a gathering that focused on Iran's refusal to heed U.N. Security Council demands that it freeze activities that could serve to make nuclear arms and provide long-sought answers on suspicious aspects of its nuclear program.

(…)

» But ElBaradei described any use of force as “an act of madness ... (that) would not resolve the issue.”

»“The next few months will be crucial,” he said, adding: “Iran is building a capacity, a knowledge” of enrichment that is irreversible, while not providing “an assurance that this is a peaceful program.”

»“The longer we delay, the less option we have to reach a peaceful solution,” he warned.“The longer we delay, the less option we have to reach a peaceful solution,” he warned.»

Aux USA même, les commentateurs sont particulièrement actifs pour mettre en évidence les possibilités, à nouveau, d’attaque contre l’Iran. Patrick J. Buchanan rassemble aujourd’hui toutes les déclarations dénonçant l’Iran et les mises en cause de ce pays pour annoncer une prochaine attaque. Bien entendu, les “neocons” et copains divers continuent à comploter. L’état d’esprit et l’état de la psychologie aux USA aujourd’hui sont également un signe inquiétant. Entre désespoir, fatalisme, virtualisme et considérable médiocrité de caractère, la tentation d’attaquer pour se prouver qu’on continue à être quelque chose en fait de puissance est certainement grande.


Mis en ligne le 15 juin 2007 à 13H10

Donations

Nous avons récolté 730 € sur 3000 €

faites un don