En Irak, tout va mieux, badaboum tsoin tsoin

Bloc-Notes

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

Le 11 avril 2005 au petit matin, en allant consulter le site de l’International Herald Tribune, on tombait sur cette annonce d’un des articles vedettes: « Campaign against Iraq rebels is said to make progress — Senior American officers are wary of declaring success too soon, but they point to several positive emerging trends. By Eric Schmitt/NYT. » Bon bougre et bougre obéissant, nous cliquâmes. Surprise, puisqu’apparut l’article : « Iraqi groups claim kidnapping of Pakistan official in Iraq. The Associated Press, Monday, April 11, 2005 » (Nous présentons la situation “lien-clic” telle qu’elle était lundi matin: peut-être l’erreur a-t-elle été rectifiée depuis.)

C’était une charmante erreur, et finalement bien significative, de voir apparaître, derrière un titre raisonnablement optimiste et raisonnablement apaisant (admirez le modeste et raisonnable “wary of declaring success too soon, but they point to…”), un texte nous présentant un week-end du bordel irakien habituel, cela au lendemain d’une manifestation de peut-être 300.000 personnes à Bagdad, organisée par Moqtadar Al Sadr et complètement anti-américaine.

Nous voulûmes en avoir le cœur net et nous rendîmes sur le site du New York Times, retrouver l’article qui, selon le titre-annonce de l’IHT, venait de ce journal. Nous eûmes ceci: « U.S. Commanders See Possible Cut in Troops in Iraq, By Eric Schmitt. » Le vrai texte cette fois, celui qui n'apparaissait pas au “clic” initial sur le site IHT, sous un autre emballage. Nous avions alors accès à un texte effectivement modestement et raisonnablement optimiste, type-évaluation sérieuse et rationnelle, selon la coutume pentagonesque.

Notre conclusion rapide fut double: (1) d’abord, que l’évaluation militaire US continue tranquillement, paisiblement, à nous annoncer une amélioration de la situation en Irak, sans prêter la moindre attention aux événements en Irak ; et (2) que l’on juge, chez les journalistes “professionnels et indépendants” US que la salade se vend mieux, en Europe, sur le thème “tout commence à aller mieux en Irak”, et qu’elle se vend mieux aux USA sur le thème “on va commencer à réduire le volume de nos forces en Irak”. Explication : en Europe, il en reste quelques-uns pour penser que rien n’est tout à fait fini en Irak, et il s’agit de leur faire prendre conscience de leur erreur ; aux USA, où l’on sait que tout est fini en Irak depuis les élections miraculeuses du 30 janvier 2005, il y en a quelques-uns qui continuent à s’inquiéter de la présence militaire US là-bas et il s’agit de les rassurer.

Mission (d’information libre) accomplie.


Mis en ligne le 11 avril 2005 à 08H35

Donations

Nous avons récolté 1613 € sur 3000 €

faites un don