Dernières nouvelles de l’American Dream: le système pénitentiaire US

Bloc-Notes

   Forum

Il y a 2 commentaires associés à cet article. Vous pouvez les consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

C’est assez peu connu mais les faits montrent que les Etats-Unis traitent toutes les oppositions radicales et déviances politiques, ethniques, culturelles et sociales par le moyen radical de la prison. Le système pénitentiaire des Etats-Unis est un secteur en expansion robuste et continue. Les derniers chiffres du département de la justice américain:

• Au milieu de 2004, le total des personnes emprisonnées atteignait 2.131.180, en augmentation de 2.3% par rapport à 2003. Comme à l’habitude avec les USA, il s’agit d’un premier rang dans le monde, et de loin.

• Les USA emprisonnent 726 personnes sur 100.000 habitants, contre 142/100.000 au Royaume-Uni, 91/100.000 en France et 58/100.000 au Japon.

• 12,6% des jeunes (jusqu’à 30 ans) Américains noirs males sont en prison, contre 3,6% des hispaniques et 1,7% des blancs.

• Les crimes de sang ou avec violence ont baissé de 33% de 1995 à 2003 et les vols avec effraction de 23%, alors que la population carcérale augmentait de 3,5% chaque année. Les récidives sont très élevées (deux prisonniers sur trois sont à nouveau en prison dans les deux ans suivant leur libération). Des délits mineurs comme détention de drogue sans violence sont très fortement punis à cause de la politique de répression extrêmement dure appliquée depuis les années 1990.

• Le système carcéral coûte $57 milliards annuellement à la collectivité ($22.000 par an et par personne emprisonnée).

• Les femmes emprisonnées sont passées de 12.000 en 1980 à plus de 103.000 en 2003. Il y a 283.000 malades mentaux et 92.000 étrangers emprisonnés aux USA.


Mis en ligne le 25 avril 2005 à 17H30