Comme une traînée de poudre... Tout le monde en Crimée !

Brèves de crise

   Forum

Un commentaire est associé à cet article. Vous pouvez le consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

 3

Comme une traînée de poudre... Tout le monde en Crimée !

Après la visite des parlementaires français en Crimée, il semble bien que la “brèche dans la formidable muraille antirusse” soit en passe de s’élargir, vite fait. Sputnik-français nous apprend (le 29 juillet 2015) que des députés italiens (une petite dizaine) envisagent une visite en Crimée, ainsi éventuellement que des députés hongrois. Il se confirme donc que “le coup” des députés français est bien un “coup d’envoi” dont les conséquences peuvent être très importantes en ouvrant et en officialisant une fracture fondamentale en Europe, d’ailleurs de type transnational, entre les prorusses désormais affichés et les antirusses restant dans les rets du Système.

«Dans le sillage de leurs collègues français, des parlementaires italiens envisagent de se rendre en Crimée, rapporte mercredi le journal russe Kommersant. L'un des organisateurs de la visite, Manlio di Stefano du Mouvement 5 étoiles, a fait savoir au quotidien qu'il s'adresserait prochainement à l'ambassade russe à Rome en vue de préparer le séjour des députés italiens, invités en Crimée par le vice-président de la commission des Affaires étrangères du Sénat russe Andreï Klimov. Selon lui, la délégation compterait jusqu'à neuf membres et sera dirigée par Alessandro di Battista (Mouvement 5 étoiles). Le sénateur du parti conservateur Ligue du Nord Sergio Divina s'est également déclaré prêt à se joindre à la délégation. La visite des parlementaires italiens en Crimée est programmée pour début octobre, indique le journal.

»Dans le même temps, le chef de file du parti nationaliste hongrois Jobbik, Marton Gyongyosi, a lui aussi fait part à Kommersant de son intention de se rendre dans la péninsule de Crimée. Auparavant, le quotidien russe a rapporté que l'eurodéputée Nadine Morano, fondatrice du groupe Pour un nouveau dialogue avec la Russie au sein du Parlement européen, était également prête à réaliser une visite dans l'ex-péninsule ukrainienne.»

Sur ce dernier point de la visite d’une délégation du PE menée par Nadine Morano (une proche de Sarko), le parlementaire russe Andrei Pouchkov, président de la puissante commission des affaires étrangères de la Douma, a indiqué qu’il avait été contacté par les députés européens et qu’on était en train d’arranger les modalités de la visite, – pour l’instant prévue (en septembre ou octobre) pour la seule Moscou pour des discussions interparlementaires, mais qui pourrait évidemment s’élargir à la Crimée... (Sputnik-français, le 28 juillet 2015.)

«Alors que les parlementaires français dressent le bilan de leur visite en Crimée, des eurodéputés ont exprimé leur envie de se rendre en Russie cet automne, a fait savoir Alexeï Pouchkov, président de la commission des Affaires étrangères de la Douma (chambre basse du parlement russe). Les Eurodéputés voudraient se rendre en Russie et rencontrer le gouvernement russe, notamment pour montrer que le Parlement européen n'est pas non plus unanime, en ce qui concerne les sanctions antirusses, a souligné M. Pouchkov, en précisant que la durée du voyage et le nombre de participants, ainsi que le programme sont encore à définir.»


Mis en ligne le 29 juillet 2015 à 10H51

Donations

Nous avons récolté 533 € sur 3000 €

faites un don