Chronique du 19 courant... Le 11-septembre de dde.org

ArchivesPhG

   Forum

Il y a 2 commentaires associés à cet article. Vous pouvez les consulter et réagir à votre tour.

   Imprimer

Chronique du 19 courant... Le 11-septembre de dde.org

19 août 2015 ... Je commence aussitôt par une précision absolument nécessaire pour une publication qui s’est présentée principalement pendant près de dix ans (et pour quelques semaines encore) comme “antimoderne”. Le terme “nouveau” est employé effectivement entre guillemets dans le chapeau de présentation que dedefensa.org fait (comme si “je était un autre”) de cette chronique : «Cette fois, il est question d’une sorte de “nouveau” “dedefensa.org”.» Le terme ne contient en aucune sorte quelque chose de ce qu’on met souvent dans l’idée de “nouveauté“, qui est cette sensation de rupture impliquant que des choses, parfois des choses essentielles, sont supprimées, au profit et par le fait de cette “nouveauté”. “Antimoderne” selon la définition présentée depuis des années, dedefensa.org l’est et le reste absolument. Cela nettement dit et bien compris et restant dans ce domaine bien délimité, alors oui, certes, il y a du “nouveau”.

Je le jure, je n’y songeais pas une seconde, jusqu’à ce matin très tôt du “19 courant...” (celui d’août 2015). J’avais choisi un autre thème et avais commencé à y travailler. On verra cela plus tard, peut-être le mois prochain ; mais suite à une discussion d’hier après-midi sur le thème, ce matin donc, avant l’aube, quand le soleil ne nous a pas encore fait don de sa lumière et de ses ors (il va faire beau ce matin) et que l’esprit, débarrassé des brumes du sommeil, peut rechercher ce qui fait et fera l’essentiel de ses réflexions du jour, m’est venue l’idée de la première décision de ce même jour (accompagnant un constat d’une certaine importance, dont je parlerai plus loin) : je change de thème et choisis de vous parler de notre grand évènement “interne” de ces prochaines semaines.

Ces prochaines semaines, en effet, dedefensa.org va connaître une transformation profonde. Dans son histoire, ce site a connu une seule transformation de sa présentation (de sa “mise en page”, de la structuration interne de son contenu, de sa forme même, – de sa “formule” comme l’on dit également). Cela se passait, je crois en 2006 ou en 2007, – je ne sais plus exactement, cela paraissait si neuf quand cela est survenu et cela paraît si lointain aujourd’hui, déjà comme d’un autre temps... On changeait de fond en comble la présentation du site qui était celle qui existait depuis sa fondation, en 1999, on lui trouvait une nouvelle forme pour des raisons techniques certes, mais aussi pour des raisons esthétiques et enfin pour des raisons de fond... On le découvre toujours après, mais on le découvre toujours : changez la forme et le fond en est influencé ; cette fois, en 2006-2007 également, et ce fut dans le bon sens car l’évolution des temps le demandait. Nous ne changeons les choses que lorsque cela s’impose à nous comme une nécessité de nous-mêmes, car l’on ne peut dire que nous soyons des adeptes de quelque chose qui s’approcherait de la “révolution permanente” lorsqu’elle s’exprime, comme c’est le cas aujourd’hui en général, par la déstructuration systématique engendrée par la “surpuissance”. Puisque et parce que nous sommes “antimodernes”, nous nous appuyons sur la Tradition et nous tenons, – et sur notre tradition à nous, finalement, puisque nous sommes dans notre seizième année d’existence.

Donc et une fois toutes ces précautions affichées, voici une transformation de fond en comble de la présentation, de la “mise en page”, de ce qu’on nomme “la formule”. Cela se fera évidemment en gardant non seulement le plus grand nombre, mais bien tous nos caractères essentiels, parce que l’esprit est là et il se doit d’être maintenu. Cela dit et redit, la différence d’aspect, de forme, de dynamique de la chose, sera considérable. Je ne vous en fais pas un argumentaire de type-promotion, comme c’est l’habitude du Système, parce que ce n’est pas le genre de la boutique. Je vous dis simplement que la différence, le changement, seront considérables, et j’ajoute à nouveau que l’essentiel restera à son poste et, dans cette différence considérable, je crois que vous vous y retrouverez comme si dedefensa.org n’avait jamais changé, et pourtant tant de choses auront changé...

Cela fait un an qu’on y pense et qu’on y travaille. Nous prenons notre temps parce que nous n’avons pas les moyens d’effectuer rapidement cette sorte d’opérations, comme on fait chez un Murdoch, et puis parce que nous voulons donner du temps à notre temps. Ainsi les choses mûrissent-elles mieux, elles trouvent le temps de s’exprimer et de dire leur point de vue. Souvent, elles ont raison. Quoi qu’il en soit, il semble bien que nous y sommes, et qu’on puisse tenir pour acquis que l’événement aura lieu dans les prochaines semaines. En principe, il s’agira donc de ceci, – et je dis “en principe“ parce qu’avec dedefensa.org, entre la petitesse des moyens et (essentiellement désormais, puisque l’essentiel est fait) les angoisses du capitaine devant tout ce qui est “nouveau” et dont il craindrait que ce ne fût pas “antimoderne”, on ne peut exclure qu’au dernier moment on ne s’accorde un délai supplément ; il s’agira donc de la mise en ligne de notre “nouveau” dedefensa.org, de notre nouvelle “formule” dans le sens de notre nouvelle forme graphique, précisément annoncée pour le 11 septembre 2015... Vous voyez cela d’ici, n’est-ce pas, comme la chose est habile et aimable à la fois ? Ce sera le 11-septembre de dedefensa.org, – parce que, n’est-ce pas, “à chacun son 11-septembre”...

Je ne vous dirais rien des souffrances que j’ai endurées à la perspective de devoir changer, de devoir me faire à un cadre nouveau ou disons de me refaire selon un cadre nouveau, de renouveler mes habitudes, de m’adapter, d’explorer de nouvelles techniques, bref de m’avancer en terra incognita ; cela pour mon compte alors que l’esprit général à dedefensa.org est plutôt serein, – enfer et damnation, les inconscients ! Mais peu à peu, le nouveau dessin, le nouvel arrangement, bref la nouvelle forme de dedefensa.org a acquis de la substance, s’est structurée à mes yeux, elle a pris vie et elle s’est imposée, tandis qu’à mesure la formule actuelle devenait “ancienne formule” pour moi et semblait de plus en plus dépassée. Très vite à partir de ce “peu à peu” devenu certitude, je me suis senti “déshabitué” de la formule en cours jusqu’à la supporter de moins en moins. Je me trouve donc actuellement au milieu du gué, au milieu de mon Rubicon (ce n’est pas tout de le franchir, le plus difficile est l’acte de franchissement du Rubicon), pris entre deux angoisses, celle de devoir continuer à travailler encore quelques semaines dans un cadre qui m’apparaît désormais dépassé et celle de devoir travailler dans quelques semaines dans un cadre “nouveau” que je ne connais pas. Il faut donc que je chasse ce “nouveau” pour enfin entrer dans mon cadre désormais affirmé et en place. Ce sera fait.

... Ce sera fait, d’autant plus qu’est née une autre nécessité, ou que s’est révélée une nécessité cachée. C’est comme ça, les choses dorment en vous, et puis l’enchaînement de circonstances souvent fortuites les éveille à la vie, au monde, aux impératifs de votre dynamique, et la nécessité est telle qu’elle devient un constat qui s’impose à votre esprit brusquement éclairé. Arrivé à ce point où l’aspect le plus évident du thème a été exposé (l’aspect technique, esthétique, psychologique, structurant, etc., vu plus haut), je reviens sur un aspect complémentaire qui s’avère essentiel, annoncé, également plus haut, dans le second paragraphe, – avec ce membre de phrase pour le rappeler : “...m’est venue l’idée de la première décision du jour (accompagnant un constat d’une certaine importance, dont je parlerai plus loin)...”.

Il s’agit, je m’en avise, d’une correspondance entre ce changement chez dedefensa.org, et les évènements eux-mêmes. Il ne faut guère de doute pour le lecteur, je crois, que dedefensa.org considère la période actuelle comme très critique pour un développement de la Très-Grande Crise de l’effondrement du Système. Il y a même l’idée que l’on pourrait parvenir à ce que, dans le charabia de ce site, l’on désigne comme “la crise haute” dans sa phase décisive. (Lisez par exemple, si vous en avez le courage, le F&C d’hier, 18 août 2015.) Cette circonstance n’a aucun rapport avec la nouvelle formule de defefensa.org, je veux dire d’un point de vue intentionnel, du point de vue de la coordination ; bref, pas de complot ni d’“agenda”, voilà ce que je veux dire ... Et pourtant, voilà que l’on s’avise, et moi le premier je le confesse, que les deux choses effectivement se correspondent, la montée actuelle de la tension et la nouvelle formule du site. Par conséquent, il est impératif d’en tenir compte, et de faire des deux évènements une occurrence voulue par le Ciel et qu’il convient de saluer.

Au fond, notre annonce que cette nouvelle formule est le “11-septembre de dedefensa.org” correspond à cette idée d’une occurrence entre les deux évènements, tant la notion même de crise est conceptuelle à l’attaque du 11-septembre comme elle l’est à l’objet du travail de dedefensa.org. Il y aura aussi, je crois, – non, pas d’hypocrisie, j’irais jusqu’à dire que j’en suis sûr, – l’utilisation du titre dde.crisis qui fut lui-même créé et utilisé durant quelques années, les dernières, pour les dernières séries de la version-papier de dedefensa.org. Cela ne signifie en aucun cas (j’insiste sur ce point) un changement de titre du site, bien entendu, mais l’utilisation de ce “titre-vacant” quelque part dans la nouvelle formule. Utilisé d’une façon ou l’autre, le titre dde.crisis sera très approprié, comme indication complémentaire et révélatrice parce qu’il indique bien combien le site dedefensa.org n’est en aucune façon, comme on le désigne souvent à ma grande fureur je l’avoue, un “site géopolitique“, mais bien un “site de crisologie”, ou bien un “site d’analyse crisique” ou quelque chose dans ce genre jusqu’à parler de “métaphysique crisique”, du moment que soit restitué comme élément central le facteur de la crise...

Voilà, en quelques mots ; j’espère que vous aimerez, j’espère que vous vous y habituerez plus vite que moi (il m’a fallu plusieurs semaines) et que vous y serez alors aussi attaché que je le suis déjà... Rendez-vous au 11 septembre 2015 (sauf imprévu, un complot de ce calibre d’un 11-septembre implique nombre d’impondérables) ... Ainsi aurons-nous dedefensa.org “nouveau” et suite, car il ne s’agit que de la pérennité de la chose qui nous est chère, où tout se suit et s’enchaîne sans jamais briser la continuité qui est en quelque sorte notre pérennité....

Semper Phi (*)

 

Note

(*) Cette drôle de signature vaut quelques explications avec les implications ainsi suggérées : nous nous en sommes enquis auprès du chroniqueur ... Il nous conta donc ceci : dans sa fougueuse jeunesse, il était, comme tout un chacun, complètement phagocyté par l’américanisme et particulièrement fasciné par le bruit des armes, ses exploits hollywoodiens et ses coutumes. Ainsi était-il fasciné par les fameux Marines, dont John Wayne nous vantait la gloire impérissable. Ainsi apprit-il que la devise du Corps des Marines, par ailleurs créatrice d’une véritable tradition qu’il importe de saluer, se dit Semper Fidelis en latin, soit “Toujours fidèles” ; et les Marines en vadrouille ou en virée lors des escales ont coutume de se reconnaître entre eux par l’abrégé de “Semper Fi”. Utilisant son prénom qui faisait l’affaire, notre chroniqueur a pris l’habitude de signer parfois d’un ironique Semper Phi, qui n’indique pas le retour à ses fascinations d’origine mais plutôt la volonté d’affirmer une fidélité qui lui importe. Par l’utilisation de la chose, il entend conclure son propos par une affirmation de plus de la fidélité de dedefensa.org à lui-même et à tous ceux qui lui sont proches, – et donc à vous, ses lecteurs. Semper Fi...

 

Donations

Nous avons récolté 1768 € sur 3000 €

faites un don