A la création de la rubrique (mars 2005), nous la présentions ainsi : “Bloc-Notes Au jour le jour, parfois d'une heure à l'autre, parfois en laissant passer un jour ou l'autre, remarques, commentaires, appréciations sur les événements que nous choisissons, sur un détail significatif, sur une déclaration... Une chronique informelle et informée. Notre bloc-notes.” Depuis, Bloc-Notes a considérablement évolué, en donnant une part essentielle à nos commentaires, appréciations, réflexions, etc., concernant l'information ou la nouvelle traitée. La rubrique a suivi l'évolution du site.

Trump-Kim, sans le Pentagone    18/06/2018

• Les détails qu’on apprend sur le sommet Kim-Trump sont à la fois piquants et originaux.  • Il semble bien que Trump a agi le plus souvent “en solo” et pris des initiatives dont nul n’était avertie, laissant ses différents conseillers représentant le DeepState à leurs querelles internes,. • L’affaire de la suspension des manœuvres USA-Corée du Nord semble être le plat de résistance de ce comportement si original. • Pour ne pas avoir l’air d’être marginalisé par rapport au président, Mattis soutient l’idée bien qu’il en soit en fait un adversaire résolu.

L’UE, l’axe Rome-Vienne-Berlin et la 5èmecolonne    15/06/2018

• Il est difficile de donner une claire indication d’où se trouve la plus grave des voies d’eau qui criblent désormais la coque du Titanic-UE. • La situation allemande est dans tous les cas et de toutes les façons à suivre de très près, avec le risque d’éclatement du gouvernement Merkel et le rapprochement de la CSU de l’AfD d’extrême-droite. • Le chancelier autrichien Kurz est venu à Berlin saluer Merkel, mais surtout son ministre de l’intérieur CSU. • Commentaire : « Il existe un axe des trois ministres de l’intérieur à Rome, Vienne et Berlin ». 

Trump, l’alchimiste de l’autodestruction    10/06/2018

• “Vous avez dit G7 ? Êtes-vous sûrs d’avoir sonné à la bonne porte ?” • La réunion de Charlevoix restera dans les annales comme un exemple stupéfiant du désordre dans lequel se précipite à une vitesse hypersonique notre “contre-civilisation”, menée par le bloc-BAO en train de fondre comme un  métal qui n’a pas été préparé à affronter de telles vitesses. • Le pompier-en-chef, l’Imperator du moment a joué le rôle d’Attila, après le passage duquel, c’est connu, l’herbe repousse peu. • L'armée des supplétifs est abasourdie : “Maman, bobo...”

Des incartades de Kim au désordre de Trump    06/06/2018

• A six jours du sommet de Singapour qui va mettre face à face deux personnages singuliers, la situation reste imprécise quant au contenu de la rencontre et à ses suites. • C’est une situation singulière pour cette sorte de rencontres, toujours préparées avec minutie et structurées avec la plus grande précision possible. • On se demande même si ce sommet ‘“à deux” ne comporte pas plus de participants qu’on ne croit tant, ces derniers temps, Russes et Chinois s’y sont de plus en plus intéressés. • La Corée du Nord devient une crise majeure.

Le S-400 est-il un cas de rupture ?    03/06/2018

• Après la Turquie, c’est l’Inde qui est sermonnée et rudoyée par les “diplomates” américanistes d’une exquise délicatesse : “Comment, vous allez acheter des S-400 ! Pas question, si vous voulez devenir nos petits auxiliaires stratégiques !”. • Il y en a d’autres, sur la liste, qui rêvent au S-400. • “D.C.-la-folle” va-t-elle tous les passer par le fil de l’épée ? • Et, pour faire bon compte, va-t-elle envoyer l’OTAN et le reste aux gémonies ? • Les USA ont peut-être trouvé dans Trump l’homme qui dit tout haut ce que leur hybris démesuré leur chuchote tout bas.

Un si étrange sommet, – et le reste...    01/06/2018

• Sommet ou pas sommet ? • Jamais, sans aucun doute jamais, un événement diplomatique d’une telle importance par rapport à la situation qu’il entend réguler n’a été si peu préparé, si peu diplomatique, si incertain jusqu’à la dernière minute. • Donc, tout est possible, et même dans des conditions étonnantes... • Mais il faut aller plus loin. • “Tout est possible”, certes, mais plus encore. • Cela est pour dire qu’outre la Corée du Nord, un étrange état d’esprit commence à se faire jour du côté de “D.C.-la-folle”. • Qui s’en étonnerait dans une telle époque ? 

La crise italienne s’impose    29/05/2018

• C’est un phénomène très caractéristique de notre temps crisique, où l’abondance des crises sollicite constamment l’attention vers des points différents. • La crise italienne est arrivée jusqu’à nous sans dissimuler tous les facteurs qui font d’elle un événement crisique de première importance. • On lui a prêté peu d’attention, pour les raisons qu’on a vues. • Soudain, depuis ce week-end, elle s’est installée à la place qu’elle mérite, qui est une des premières. • La crise italienne atteint la maturité et éclaire la continuité de la crise européenne.

Pas de JSF ? Alors, des Su-57 !    28/05/2018

• On sait que la Turquie a choisi comme système de défense antimissile le S-400 fabriqué par la Russie. • On sait que les USA sont fort mécontents de ce choix et qu’ils envisagent bien entendu des sanctions (What else ?). • Pire encore, ou encore mieux c’est selon, la menace est brandie depuis quelques semaines de la punition ultime : on refusera de livrer à la Turquie ses JSF. • Le Sénat prépare une loi dans ce sens. • Cela nous vaut des bruits officieux-officiels selon lesquels Erdogan et Poutine auraient parlé du Su-57 russe pour la Turquie

$21 000 000 000 000 ? Abracadabra...    22/05/2018

• Il faut sans cesse y revenir et y revenir, pour se convaincre décidément que le Pentagone est une chose hors du temps et des forces courantes, un peu comme les pyramides, comme une Atlantide invertie ou comme le Mordor. • Ainsi des chiffres, toujours eux : avec le Pentagone, ils atteignent des proportions se réfèrant à des mystères hors du courant de l’humanité. •  Le sujet concerne ici le mythique audit du Pentagone derrière lequel l’on court depuis sa fondation en 1941 pour pouvoir percer le mystère de 21 000 $milliards non comptabilisés.

Insultes et guerre ouverte UE-Trump    16/05/2018

• L’UE face à l’Amérique de Trump, et plus encore, symboliquement, face à l’Amérique de Trump-Bolton. • D’une façon générale, les Européens estiment ne plus pouvoir “parler” normalement avec Trump et ils aimeraient faire comme s’il n’existait pas, mais tout de même en conservant ce qu’on peut conserver des liens transatlantiques. • Comment poursuivre une politique une politique en ignorant celui qui l’inspire et qui la dirige ? • Ou bien, les Européens choisiraient la capitulation ? ... Mais même cela est problématique avec Trump.

Une nouvelle star : le Pantsir    13/05/2018

• La destruction d’un système de défense anti-aérienne syrien (fabriqué par la Russie) Pantsir S1 lors de l’attaque israélienne a été l’objet d’une grande publicité (israélienne). • Les Russes ont répliqué par diverses mises au point. • L’incident, autant opérationnel que de communication, illustre le statut d’arme mythique que le Pantsir P1 est en train d’acquérir, au point qu’il sera bientôt aussi fameux que la série des S-300/S-400. • C’est l’illustration du rôle de la communication dans le domaine de la dimension opérationnelle de  guerre.

Instantané de la “contraction” de la puissance US    03/05/2018

• Situation inédite dans un “instantané” de la localisation des grands porte-avions d’attaque US, arme stratégique par excellence de la projection de forces de la puissance militaire US. • Sur ses dix grands porte-avions d’attaque (CVN), l’US Navy en a un seul en situation opérationnelle avancée (le Truman, encore loin de la Méditerranée orientale), tous les autres étant immobilisés ou en croisière retreinte, dont huit rassemblés autour de la masse continentale US. • Hypothèse stratégique majeure : la crainte des nouvelles armes russes.

Corée, Prix Nobel du désordre ?    30/04/2018

• Ils sont gentils, tous ceux qui nous disent que l’accord qui se profile pour la dénucléarisation de la Corée du Nord est un grand pas vers la paix dans le monde. • Ils montrent également, soit de la duplicité, soit l’inculture complète d'une mémoire areophiée, soit les deux en même temps (postmodernité type-Macron). • Quoi qu’il en soit, l’évocation du “modèle libyen” par Bolton pour résoudre la question nord-coréenne doit tous nous rassurer : l’intelligence américaniste pour la trahison, l’agression et le désordre est plus que jamais en mode turbo.

Débris de FakeNews    27/04/2018

• Quelques nouvelles des retombées sans nombre de l’attaque “de la nuit du vendredi-13” contre la Syrie. • La caractéristique principale de cette attaque, son importance extrême, sa potentialité déstructurante ne se trouvent nullement dans ce qui est arrivé en Syrie durant cette fameuse nuit, – fort peu de chose, comme l’on sait, – mais dans l’extrême durabilité de ses effets et dans l’extrême difficulté pour le bloc-BAO de conserver l'exotique narrative ornant si élégamment l’événement. • De plus en plus difficile de simuler longtemps les simulacres.

S-300 en Syrie ? Panique en Israël    25/04/2018

• On sait que Moscou a annoncé qu'il pourrait livrer des S-300 à la Syrie pour permettre à ce pays de défendre son espace aérien et sa souveraineté. • Panique complète chez les Israéliens, qui violent constamment l’espace aérien et la souveraineté de la Syrie, comme si leur espace aérien et leur souveraineté étaient menacés. • Cette réaction montre d’abord que “l’attaque du vendredi-13” a bien été un désastre pour le bloc-BAO. • Elle montre aussi son impuissance : il y a presque 10 ans, Israël et USA paniquaient déjà devant la possibilité de S-300 en Syrie. 

Le Système pulvérise la “réalité”    19/04/2018

• Lorsqu’une journaliste de la BBC reprend rudement un ancien First Sea Lord de la Royal Navy parce qu’il exprime des doutes sur la véracité de l‘“attaque chimique” du 7 avril, on doit comprendre qu’on se trouve dans une phase nouvelle des déboires de la perception de la réalité du monde. • Même s’il y a des doutes considérables autour des fondements de la crise syrienne du 7-13 avril, le Système s’en fout. • Désormais, il fonce (surpuissance) sans s’occuper de la justification de ses actes, ni des conséquences de ses actes. • Dernier acte de la pièce.

“Polémique” entre l’im-monde et la Syrie    16/04/2018

• Les retombées de l’attaque de la nuit du vendredi-13 sur la Syrie sont considérables en termes de communication, de psychologie et d’enseignements opérationnels. • Comme jamais, – expression déjà usée à force d’être employée jusqu’à plus soif, – deux perceptions du monde, ou bien deux mondes s’affrontent, ou bien un monde hors-monde et une réalité-de-situation. • Le sujet de la pseudo-“polémique”, c’est le score de l’attaque : d’un côté, succès retentissant et 100% de tout, de l’autre 71 (missiles descendus) contre 32.

Histoire belge : le F-35 en réparation d’urgence    08/04/2018

• Le F-35 acheté par la Belgique, c’était du tout-cuit, alors que les Français auraient dû vendre leur Rafale à la Belgique dès 1986-1989. • C’était d’autant plus du tout-cuit que les F-16 belges ne tenaient plus que par des bouts de ficelle... • Patatras, pas du tout ! • Des gens de la Force Aérienne, l'esprit ailleurs, n’avaient pas signalé à leur ministre que LM pouvait maintenir en bon état de vol, moyennant ficelles et finances, les F-16 belges pendant 6-8 ans. • Du coup, l’urgence d’acheter le F-35 s’estompe, le scandale apparaît et l’on reparle Rafale.

Trump-Syrie : aller-retour en attendant la suite    06/04/2018

• Les déclarations péremptoires de Trump pour un retrait des forces US de Syrie se sont heurtées à un barrage bureaucratique (Pentagone, ou DeepState, au choix). • De très mauvaise humeur, le président a dû reculer devant les habituels arguments opérationnels et techniques. • L’affaire devrait revenir sur la table, surtout dans l’hypothèse où des rumeurs sur l’apparition d’une “résistance“ anti-US se confirmaient et conduisaient à une guérilla contre les forces US. • Enseignement de cet épisode : le pouvoir est toujours incertain à “D.C.-la-folle”. 

État de siège : la Syrie ou le Mexique ?    04/04/2018

• Trump lance un cri d’alarme bien dans sa manière, à propos d’une Grande Caravane de migrants venus du Honduras, progressant au Mexique vers la frontière US. • En attendant la construction du “Mur” fameux, Trump veut confier le bouclage de la frontière Sud aux forces armées US. • Certains verraient une complémentarité avec le désir du président US de réduire les interventions extérieures. • Toutes ces agitations pourraient conduire Trump à tenter de confier au Pentagone tous les aspects de cette crise, y compris la construction du “Mur”.